ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

LE DICO

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z


DCE

Directive Cadre sur l’Eau, adoptée en 2000 par l’Union Européenne et destinée à organiser la gestion des eaux de surface, souterraines  et côtières, afin de prévenir et de réduire leur pollution, de promouvoir leur utilisation durable, de protéger l’environnement, d'améliorer l'état des écosystèmes aquatiques et d'atténuer les effets des inondations et des sécheresses.


Déchets

 On appelle Déchets tous types de résidus de l’activité humaine : déchets ménagers, agricoles, industriels. Les déchets agricoles, comme les déchets ménagers organiques et les boues d’épuration ménagères,  font partie de la biomasse et peuvent être à ce titre utilisés selon les cas soit comme fertilisants naturels en remplacement des engrais de synthèse, soit pour alimenterdes installations de production d’énergie (électricité ou gaz.) Le traitement et ou l’élimination des déchets industriels est beaucoup plus complexe car la nature de ces produits est d’une grande diversité. Certains peuvent être recyclés (papier, métaux, emballages plastiques) (voir Recyclage) et d’autres non. Les DEEE doivent être collectés séparément car ils contiennent des matières dangereuses. L’élimination la plus problématique est celle des déchets radioactifs.


Déchets radioactifs

Les déchets radioactifs sont des matières radioactives qui ne peuventconnaître aucun nouvel usage. Pour leur plus grande part, ils sont des sous-produits de l’industrieélectronucléaire ou du nucléaire militaire,  mais peuvent aussi provenir d’industries très variées,comme l’automobile ou l’électronique (voir DEEE) ou encore de la médecine nucléaire. Il peut enfins’agir de terres polluées par d’anciennes activités ayant utilisé des matières radioactives comme leradium. On classe les déchets radioactifs à la fois selon leur degré de radioactivité et la durée deleur  activité  prévisible.  D’autres  critères  entrent  en  jeu,  comme l’émission  de  chaleur.  Chaquecatégorie,  dûment  répertoriée,  doit  faire  l’objet  de procédures  spécifiques  d’élimination ou  destockage, car on ne peut supprimer la radioactivité. La catégorie la plus dangereuse est constituéepar  les résidus de l’activité des réacteurs nucléaires, fortement radioactifs et présentant une duréede vie potentielle estimée au minimum à des centaines de milliers d’années, voire des millions.Autrefois  stockés  à  La  Hague,  les  déchets  de  faible  et  moyenne  activité  et  à  courte  vie  sontentreposés dans plusieurs centres situés dans l’Aube. Quant à ceux présentant à la fois une forteactivité et une durée de vie très longue, on envisage de les enfermer dans des couches d’argileprofondes de l’Est de la France. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un problème de grande ampleur pourl’homme  et  pour  la  Terre,  dont  personne  ne  peut  affirmer  qu’il  sera  définitivement  résolu.Voir ANDRA, MOX et AREVA.


Décibel

Cette unité de mesure (dB) est un ratio entre deux puissances, conçu à l’origine pour mesurer l’atténuation d’un signal sur une distance donnée.  En acoustique, le décibel est une unité d’intensité utilisée en particulier pour mesurer l’exposition et donner des limites légales aux bruits produits par l’activité humaine. Voir pollution.


DEEE

Sigle pour Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques. Ces déchets doivent impérativement être collectés de manière séparée et être traités pour éviter de sévères dommages à l’environnement.


Déforestation

 Ce  terme  est  utilisé  pour  désigner  la  baisse  croissante  des  surfacesde forêts dans le monde. Cette diminution des surfaces forestières représente actuellement, selonla  F.A.O.,  15,4  millions  d’hectares  par  an,  rien  que  dans  la forêt tropicale.  Largement  due  audéfrichement pour la mise en culture, la déforestation mondiale est aussi le fait de populationsdémunies qui se chauffent au charbon de bois (par exemple, 80% de la population de Nairobi, auKenya, n’ont que ce choix.) Elle prend aussi sa source dans de grands incendies, comme il s’en estproduit aux États-unis, au Canada, en Australie, en Indonésie ou en Chine. Enfin, la déforestationreste due dans bien des cas, malgré des lois locales souvent bafouées, à la production de bois dit« exotique »  que  certains  d’entre  nous  continuent  à  importer  et  d’autres  à  utiliser  sansdiscernement. A ce sujet, voir FSB. Compte tenu du rôle vital indispensable que joue la forêt dansnotre écosystème mondial, la déforestation est l’une des sources des changements climatiques àvenir (par la diminution du stockage de CO2) si nous ne prenons pas les mesures drastiques quis’imposent. Ce phénomène est  aussi,  pour une large part,  à l’origine de la forte diminution denombreuses espèces de végétaux, de champignons, d’oiseaux, de batraciens et de mammifères.Des centaines d’espèces disparaissent ainsi chaque année. Les sols défrichés pour les cultures semeurent peu après :  la  plus grande partie des microorganismes qui  composent la  moitié de lamasse d’un sol vivant disparaissent. Avec la perte des arbres et plantes de la forêt, ainsi que dessols vivants, disparaît aussi la faune. Or, tous ces éléments du vivant constituent des chaînes de viequi s’entrecroisent et sont indispensables à la survie de la biosphère – dont nous sommes l’un deséléments… au même titre que les autres.


Désertification

Il  s’agit  d’un  phénomène  très  difficile  à  mesurer,  qui  touche  denombreuses régions du monde. Si la désertification de grands espaces comme le Sahara a été unphénomène naturel,  plus  d’une zone actuellement  en cours  de désertification doit  cet  état  aumoins en partie à l’homme. Les causes de la désertification (avancée d’un désert pré existant ouémergence d’une zone désertique) peuvent en être multiples : disparition des sols cultivables parlessivage, détournement de cours d’eau, surpâturage, salinisation des sols (voir Mer d’Aral)… Maisaussi réchauffement  climatique,  qui  vient  souvent  se  surajouter  à  des  conditions  localesdéfavorables. La désertification, qui est combattue par le programme des Nations Unies (UNCCD :United Nations Convention to Combat Désertification), est un fléau de grande ampleur qui menacenotre  planète  et  surtout  les  populations qui  vivent  dans les  zones  concernées.  Les  régions  dumonde les plus touchées sont l’Afrique (Sahel), l’Australie et la Mongolie.


Développement durable

Toutes les mesures politiques, techniques, économiques, sociales et citoyennes permettant de ralentir, sinon d’inverser, les dégâts causés par l’homme à l’environnement,et de léguer à nos enfants un monde propre, agréable à vivre, dans le respect de la biodiversité. La définition considérée comme officielle est celle donnée en 1987 par Madame  Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs »: ce que nous devrions donc plutôt nommer DÉVELOPPEMENT VIABLE.


DPE

 Diagnostic de Performance Energétique, obligatoire en cas de vente d’un bien immobilier.


Durban (Conférence des Nations Unies sur le climat

Le 11 décembre 2001, ce 17ème sommet climatique a finalement abouti à un accord. Le texte prépare un engagement de tous les pays, y compris les États-Unis et les pays émergeants tels que la Chine, l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Inde, à mettre en œuvre un deuxième plan d’action dans le cadre du Protocole de Kyoto. Ainsi, le processus de réduction d’émission de gaz à effet de serre se poursuivra jusqu’en 2015 et les participants déclarent qu’ils engageront alors une nouvelle phase, cette fois contraignante.


Pub

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE