ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

ISR


Source: www.fao.org, Publication: Sat 25 Mar 2017

Somalie: Le CERF approuve un prêt de 22 millions de dollars en vue de renforcer les actions de la FAO visant à empêcher la famine


Somalie: Le CERF approuve un prêt de 22 millions de dollars en vue de renforcer les actions de la FAO visant à empêcher la famine


Somalie: Le CERF approuve un prêt de 22 millions de dollars en vue de renforcer les actions de la FAO visant à empêcher la famine

La FAO est en passe d'intensifier ses activités dans les régions affectées par la sécheresse en Somalie grâce à un prêt de 22 millions d'euros, approuvé cette semaine par le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies (CERF), qui vient s'ajouter aux prêts déjà octroyés par le Fonds spécial pour les activités d'urgence et de réhabilitation de la FAO.

Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'intervention internationale visant à empêcher une nouvelle famine en Somalie, cinq ans après la dernière qui avait dévasté le pays. L'action de la FAO vise à améliorer l'aide aux moyens d'existence ruraux et à rétablir la production alimentaire, tout en s'assurant que les familles soient en mesure de satisfaire leurs besoins immédiats en matière de nourriture et d'eau.

En Somalie, 6,2 millions de personnes devraient se retrouver aux prises avec une insécurité alimentaire aigüe en juin 2017. Parmi eux, près de 3 millions de personnes auront atteint la phase 3 (de crise) et 4 (d'urgence) du Cadre Intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), soit plus du double des chiffres enregistrés il y a six mois. La phase 5 représente la famine.

M. Stephen O'Brien, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgences a déclaré que ce prêt du CERF envers la FAO s'inscrivait « dans le cadre des efforts visant à prévenir une catastrophe humanitaire en Somalie ».

« Plus de 2,9 millions de personnes risquent de sombrer dans la famine et nombre d'entre eux vont probablement mourir de faim si nous n'agissons pas maintenant. Le CERF est l'un des moyens les plus rapides pour mettre en œuvre une intervention d'urgence à destination des populations qui en ont le plus besoin. La FAO est un partenaire clé dont l'objectif est de s'assurer que l'aide aux moyens d'existence atteigne les populations affectées. Le prêt aidera à remédier à de graves insuffisances et permettra à la FAO de sauver immédiatement les vies et les moyens d'existence des agriculteurs et des éleveurs et ce, jusqu'à ce que les donneurs envoient davantage de fonds, » a ajouté M. O'Brien.

 «Depuis de longues années, le CERF soutient les interventions de la FAO visant à sauver et à protéger les moyens d'existence des populations exposées aux crises. Les moyens d'existence sont le meilleur atout des populations contre la famine et ce prêt de 22 millions d'euros est essentiel à l'intervention de la FAO visant à faire face à la sécheresse et à prévenir une famine en Somalie. Cela permettra notamment à l'Organisation d'apporter une aide rapide et vitale aux ménages ruraux vulnérables», a déclaré M. Daniel Gustafson, Directeur général adjoint de la FAO pour les programmes.

Sauver les moyens d'existence, sauver des vies

La majorité des 6,2 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aigüe vivent dans les zones rurales somaliennes où les souffrances liées à la faim ont connu un bond spectaculaire, en grande partie à cause des pertes liées à la production agricole et animale et aux autres sources de nourriture et de revenus fortement compromises par des sécheresses à répétition.

Les prévisions des alertes précoces sont claires et nettes: dans le pire des cas où la principale saison des pluies du Gu (d'avril à juin) s'avèrerait insuffisante, le pouvoir d'achat pourrait chuter davantage pour atteindre des niveaux enregistrés en 2010 et 2011 et l'aide humanitaire ne serait pas en mesure d'atteindre ces populations dans le besoin, qui, par conséquent, souffriraient de famine.

Le travail de la FAO

La FAO accélère la mise en œuvre de son Plan de réaction face à la sécheresse et visant à prévenir une famine. Ce plan associe des interventions vitales à une aide d'urgence aux moyens d'existence afin de répondre aux différents besoins des populations en milieu rural, et ce, à travers l'ensemble du territoire somalien. Il s'agit d'une double approche destinée à fournir une aide immédiate aux populations, tout en soutenant leurs moyens d'existence et en développant leurs possibilités de revenus en vue de réduire leur dépendance à l'aide humanitaire.

Fournir de l'argent (programmes de rémunération contre travail et transferts monétaires inconditionnels), répondre aux besoins immédiats en matière de nourriture et d'eau, apporter une aide aux populations dont les moyens d'existence dépendent de l'agriculture et de la pêche, en leur donnant notamment de l'argent ("Cash+"), et protéger leur bétail, ainsi que les avoirs liés à leur alimentation et revenus font partie des mesures mises en œuvre dans le cadre du Plan de réaction.

Le prêt du CERF fait office de complément au mécanisme de financement de la FAO, le Fonds spécial pour les activités d'urgence et de réhabilitation, et aidera à mettre en œuvre des opérations essentielles, soutenues par les gouvernements des Etats-Unis et du Royaume-Uni.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE