ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

GREEN COUNTRIES


Source: www.commodafrica.com, Publication: Wed 24 Feb 2016

Les objectifs hévéa en Côte d'Ivoire mis à mal par la chute des cours


Les objectifs hévéa en Côte d'Ivoire mis à mal par la chute des cours


Les objectifs hévéa en Côte d'Ivoire mis à mal par la chute des cours

La chute des cours mondiaux du caoutchouc à un plus bas en 7 ans (voir notre chronique matières premières)  a un impact massif sur la filière du premier producteur africain, la Côte d'Ivoire. La faiblesse de la demande , notamment chez le premier client du caoutchouc ivoirien, la Chine, a conduit les prix à glisser à FCFA 228 le kilo actuellement, les FCFA 942 atteints en 2011 n'étant qu'un lointain souvenir.

Certes, la politique ivoirienne de la filière a fixé pour objectifs d'atteindre une production de 359 000 t en 2016 et 600 000 t d'ici 2020, la production en 2015 ayant été de 340 000 t. Mais, d'ores et déjà, dans les villages comme à Petit Badiane, rapporteReuters, on remplace les plantations d'hévéa par des champs de manioc. D'autres sont laissées à l'abandon, l'hévéa présentant l'avantage de produire que lorsqu'il est saigné.

Côté institutionnel, le secrétaire général de l'Association des producteurs et manufacturiers de caoutchouc (Apromac) réduit ses objectifs de nouvelles superficies plantées. "Cette année, nous subventionnerons 6 000 ha de nouvelles plantations contre 15 000 ha en 2015 et 25 000 ha en 2014", a-t-il souligné.

Quelque 150 000 fermiers ont planté 520 000 ha de plantations à petite échelle et 50 080 ha plus grandes, mais moins de la moitié de ces superficies plantées est arrivée à maturité et produira du caoutchouc cette année.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE