ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

GREEN COUNTRIES


Source: Green countries, Publication: Sat 02 Jul 2016

Dossier GREEN COUNTRIES: pourquoi un projet de banque alimentaire ? vu par Mlle Maimouna TOURE jeune ivoirienne.


Dossier GREEN COUNTRIES: pourquoi un projet de banque alimentaire ? vu par Mlle Maimouna TOURE jeune  ivoirienne.


DOSSIER GREEN COUNTRIES: POURQUOI UN PROJET DE BANQUE ALIMENTAIRE ? VU PAR MLLE MAIMOUNA TOURE JEUNE  IVOIRIENNE.

 

 Il est souvent difficile de savoir quoi faire et comment pour venir en aide aux plus démunis pourtant chacun de nous a en lui des réserves d'énergie qui ne demandent qu'à s'investir dans les réalisations les plus variées. Certains seront motivés et enthousiasmés par le projet d’entreprise dans le domaine du social. N’importe qui peut le faire, l’essentiel est de cerner le sens du don de soi.

Qu’est-ce qu’une banque alimentaire ?

Selon la définition dans la charte de la Fédération française des banques alimentaires, les « banques alimentaires collectent, gèrent et partagent des denrées alimentaires pour aider l'homme à se restaurer. Leur action se fonde sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat ».

 

Quel est l’intérêt de créer une banque alimentaire ?

La création d’une banque alimentaire est l’action basée sur le don et le partage.

L’intérêt de ce type de projet est qu’il est à la fois social et économique, environnemental

Au niveau social, ce projet permet à des personnes en difficulté financière d'avoir accès à des denrées alimentaires à prix réduit. Bien entendu, la vocation première de ces réseaux reste, au-delà des dons de nourriture, l’accompagnement et l’insertion sociale.

Au niveau économique, il permet aux entreprises donatrices de faire moins de perte vu qu’elles auront moins d’invendus.

Au niveau environnemental, il permet de limiter le gaspillage par conséquent réduire les déchets.

 

Les sources d’approvisionnement

Les apports proviennent en très grande majorité de dons et plus rarement d’achats à des prix inférieurs à ceux du marché .Les donateurs sont :

  • Le grand public: par les dons de produits de première nécessité par exemple les pâtes, le riz, café, huile, thon, sardines, pâté en conserve, etc.
  • Les industries agroalimentaires: les responsables de la banque alimentaire peuvent obtenir de partenariats leur permettant de recevoir des dons de la part des grands groupes.
  • La grande distribution: des accords semblables peuvent être signés afin de collecter dans les grandes et moyennes surfaces des produits non périssables souvent invendables ainsi que des produits périssables proches de leur date limite de consommation ou excédentaires (dans ce dernier cas, il s'agit de la "ramasse" quotidienne). Cela s’inscrit dans le cadre d’une politique plus générale de lutte contre le gaspillage.
  • Les pouvoirs publics : principalement par l’ouverture de stocks agricoles. Le gouvernement américain fournit gratuitement ou pour un prix dérisoire des surplus agricoles aux banques alimentaires. La Communautéa ouvert, en 1987 à la suite de la demande de Coluche, les surplus de la Politique agricole commune aux associations fournissant l’aide alimentaire (les surplus coûtaient en effet plus cher à stocker qu’à distribuer gratuitement aux pauvres !). En France, ces surplus vont, outre à la Banque alimentaire, aux Restos du Cœur, à la Croix-Rouge et au Secours populaire. Les banques alimentaires contribuent ainsi utilement à la résorption des excédents de production agricole en en faisant bénéficier les plus démunis (principales denrées visées : lait, fruits, légumes, céréales).

Tout projet requiert «  maximum » de motivation celui de la banque alimentaire n’en est pas épargné, il demande en plus de la motivation, des sacrifices pour son prochain.la création delà banque alimentaire donne un sens à la vie. Alors qu’attend-t-on pour se lancer ?

 

Maimouna TOURE


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE