ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ECONOMIE CIRCULAIRE


Source: www.jeuneafrique.com, Publication: Tue 24 May 2016

Rwanda : la centrale électrique qui recycle le méthane du lac Kivu est sur les rails


Rwanda : la centrale électrique qui recycle le méthane du lac Kivu est sur les rails


Rwanda : la centrale électrique qui recycle le méthane du lac Kivu est sur les rails

 

KivuWatt, comme est dénommée la centrale électrique en développement depuis 2008, pompe et recycle en électricité le méthane du lac Kivu, naturellement présent en très forte quantité dans ce cours d'eau. En opération depuis décembre, elle a été inaugurée officiellement lundi par Paul Kagamé. À plein régime, elle pourrait doubler la capacité électrique du pays.

L’entreprise américaine ContourGlobal, spécialisée dans la construction et la gestion de centrales électriques, annonce la mise en production de la centrale électrique KivuWatt, le lundi 16 mai, à l’occasion de son inauguration officielle par le président rwandais, Paul Kagamé.

KivuWatt a pour particularité d’extraire le gaz des profondeurs du lac Kivu, situé à la frontière entre le Rwanda et République démocratique du Congo (RDC), depuis une barge située à 13 kilomètres des bords du lac puis de le transporter par pipeline dans une centrale électrique.

Des réserves naturelles en méthane explosives

Les 237 000 hectares du lac Kivu – l’un des dix plus grands en Afrique – dont la profondeur atteint 485 mètres par endroits, contient selon les estimations quelque 60 milliards de mètres cubes de méthane dissous et environ 300 milliards de mètres cubes dioxyde de carbone (CO2).

Avec ceux de Nyos et de Monoun au Cameroun, le lac Kivu est l’un des trois lacs au monde renfermant de très fortes concentrations de gaz. En 1986, le CO2 brutalement libéré par le lac Nyos avait tué par asphyxie plus de 1 700 habitants alentour. Deux ans auparavant, un phénomène semblable avait tué 37 personnes autour du lac Momoun.

Une telle catastrophe sur le lac Kivu pourrait tuer jusqu’à 2 millions de riverains rwandais et congolais. Or, la forte présence de méthane dans le lac et la proximité du volcan Nyiragongo, un des plus actifs d’Afrique, rendent l’événement loin d’être hypothétique.

 

 

Opportunité énergétique

Mais cette concentration explosive de méthane fait que le gaz du lac Kivu peut aussi être exploité commercialement. À Karongi, sur la rive rwandaise, au pied des collines verdoyantes parsemées de bananeraies, KivuWatt peut générer 26 mégawatts (MW) d’électricité depuis novembre.

Dans un deuxième temps, deux ou trois barges supplémentaires doivent être ajoutées sur le lac. Celles-ci doivent assurer une capacité électrique supplémentaire de 75 MW, soit un objectif total de 100 MW à échéance 2019. Si cet objectif est atteint, la capacité de KivuWatt doublerait la production électrique actuelle du Rwanda qui s’établit à 112 MW.

Seuls 16 % des foyers rwandais sont raccordés au réseau électrique, selon des chiffres de l’Energy Private Developers, association rwandaise des énergéticiens privés. Un chiffre que le gouvernement de Paul Kagamé entend relever à 70 % en 2018.

KivuWatt a nécessité un investissement d’environ 200 millions de dollars en capitaux privés et via le soutien de la Banque africaine de développement, du fonds panafricain Emerging Africa Infrastructure Fund, de l’agence d’aide au développement néerlandaise, FMO, et de l’institution financière belge Belgian Investment Company for Developing Countries.

ContourGlobal est également présent au Togo, au Sénégal et fournit en électricité à trois usines de Coca-Cola Hellenic Bottling Company au Nigeria.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE