ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENTREPRISE


Source: Green Countries, Publication: Thu 06 Jul 2017

ENGAGEMENT SOCIETAL DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVE NATIONAL : CADRE JURIDIQUE ET FISCAL EN COTE D’IVOIRE


ENGAGEMENT SOCIETAL DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVE NATIONAL : CADRE JURIDIQUE ET FISCAL EN COTE D’IVOIRE


ENGAGEMENT SOCIETAL DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVE NATIONAL : CADRE JURIDIQUE ET FISCAL EN COTE D’IVOIRE

Engagement sociétal des entreprises du secteur privé national : cadre juridique et fiscal en Côte d’Ivoire ; une thématique qui a mobilisé du monde ce mercredi 05/07/2017 dans la grande salle de conférence de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire sis au Plateau.

En effet, cette activité s’inscrit dans une volonté d’accompagner les PME, PMI dans une démarche plus que reluisante. La commission Gouvernance et RSE a donc jugé bon et opportun de créer ce cadre d’échange, de partage d’expérience sur la question de la RSE à travers un champ spécifique à savoir ; la cadre juridique et fiscal.

Adhérant tous donc dans cette politique nouvelle et d’émergence, ont répondu présent à ce grand rendez-vous :

  • Chefs d’entreprises
  • Investisseurs économiques
  • Experts nationaux comme internationaux,
  • Membre ministeriels
  • Entrepreneurs
  • Acteurs du secteur privé

L’objectif de cet évènement se déclinait en deux points fondamentaux :

  • Rendre plus grande la visibilité des actions de la Commission GRSE de la CGECI ;
  • Susciter un débat sur la fiscalité.

Dans ce cas, quel est le bien-fondé de cette thématique ? Mieux, à quoi rime ces objectifs ?

Telles sont les questions qui minent notre esprit et auxquelles les sous-thèmes ci-dessous tenterons d’expliciter.

 

Sous-thème 1 : RSE et développement local : Etat des lieux des actions sociétales des entreprises en côte d’ivoire

Sous-thème 2 : engagement sociétal de l’entreprise et cadre juridique et fiscal en Côte d’Ivoire

Sous-thème 3 : déclaration de principes tripartite sur les entreprises multinationales et la politique sociale

C’était le lieu par excellence quant à l’environnement favorable qui assurait l’inclusion du secteur privé.

« la RSE n’est pas obligatoire. Mais aucune entreprise ne peut être durable si elle m’empreinte pas la voie de la RSE tenant compte de la norme  ISO 26000 » dixit Dr BAKARY. Ces sous thèmes ont donc fait l’objet de présentation, de démonstration et d’explication d’un ensemble de paneliste (responsable d’intuition) faisant à la fois l’état des lieux et des leurs différentes actions posées envers les communautés rurales. Nous pouvons retenir que le privé se construit à travers la mise en pratique de la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO). Ils traitaient également d’un projet de décret  qui devrait évaluer les principes de la RSE des entreprises, et une recommandation quant à l’élaboration d’un document qui sera mis à disposition des parties prenantes. Riche et diversifié, il a été mentionné la question des normes internationales comme quoi, elles devraient se caractériser par la cohérence, la crédibilité, et le fait d’aller au-delà des frontières sans toutefois oublier les défis avenirs.

 

 

Mikael KANGA


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE