ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -DéVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE


Source: www.plan.gouv.ci, Publication: Wed 25 Feb 2015

PTG 2015: COMMUNIQUE FINAL DU SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL


PTG 2015: COMMUNIQUE FINAL DU SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL


PTG 2015: COMMUNIQUE FINAL DU SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL

Le mardi 24 février 2015, s’est tenu à la salle des Pas Perdus du Palais présidentiel, sous la présidence du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, un séminaire gouvernemental, en présence de tous les membres du Gouvernement présents en Côte d’Ivoire.

Ce séminaire a permis aux membres du Gouvernement de faire le bilan des actions réalisées par leurs départements respectifs au cours de l’année 2014 selon les trois (03) axes prioritaires fixés par le Chef de l’Etat, et de définir leurs actions prioritaires du Programme de Travail de l’année 2015.

Le séminaire gouvernemental s’est déroulé en deux phases principales :

- les travaux ;
- la cérémonie de clôture.

I- LES TRAVAUX

Les travaux ont été effectivement ouverts à 8H 30 avec le mot de cadrage de Monsieur le Premier Ministre. Le Chef du Gouvernement a notamment indiqué que le PTG est un cadre de référence, une boussole du Gouvernement, qui trace ses priorités et le guide dans sa marche vers l’Emergence. Il a donc insisté sur son importance en tant qu’outil de pilotage.
Monsieur le Premier Ministre a également rappelé que les actions du Gouvernement doivent toujours s’inscrire dans les trois grands axes ci-après définis par Son Excellence Monsieur le Président de la République, à savoir :

(i) Paix et Sécurité ;
(ii) Réconciliation nationale et Cohésion sociale, et
(iii) Reconstruction post crise et Relance économique, laquelle a été reformulée Reconstruction nationale et Relance économique, en tenant compte de la dynamique économique ivoirienne.



Après le mot de cadrage de Monsieur le Premier Ministre, les membres du Gouvernement ont présenté, chacun en ce qui le concerne, et conformément au programme établi, une communication en dix (10) minutes, faisant état du bilan des actions réalisées en 2014 et celles prévues au cours de l’année 2015, classées par axe prioritaire.

I.1. AU TITRE DU BILAN DE L’ANNEE 2014

LES PRINCIPALES ACTIONS REALISEES AU TITRE DE LA PAIX ET DE LA SECURITE CONCERNENT :
- le renforcement des services de la Police Nationale avec pour conséquence, l’amélioration de l’environnement sécuritaire, soit en 2014, une moyenne de 1,2 sur une échelle de 5 de l’Indice Général Ivoirien de Sécurité ;
- la poursuite de la réorganisation et du renforcement des capacités managériales et opérationnelles des Forces Armées ;
- la poursuite des activités de l’Autorité de Démobilisation Désarmement et Réinsertion (ADDR) en faveur des Ex-combattants : le taux d’insertion est à ce jour de 62% sur un effectif de départ de 74 068 ex-combattant;
- la poursuite de la promotion du genre au sein des Forces Armées ;
- le renforcement de la couverture nationale du système judiciaire et pénitentiaire et l’amélioration des conditions de détention des détenus ;
- le démarrage effectif de l’opération d’identification des populations avec pour objectif l’enrôlement et la délivrance de titres d’identité ;
- la réalisation d’une cartographie des conflits qui permet de cerner les zones et les facteurs confligènes, en vue de mieux anticiper leur survenue;
- Une forte implication de notre pays dans le renforcement de la sécurité et de la paix à l’intérieur des espaces communautaires, notamment la CEDEAO et l’UEMOA.
- Le renforcement de la lutte contre la cybercriminalité.



LES PRINCIPALES ACTIONS REALISEES AU TITRE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE PORTENT NOTAMMENT SUR :
- la poursuite de l’opération de libération des sites publics et privés illégalement occupés ;
- la mise en œuvre, en collaboration avec le HCR, d’actions en vue de favoriser le retour volontaire des ivoiriens réfugiés majoritairement dans la sous-région. Ainsi, l’année 2014 a enregistré le retour de 12.114 réfugiés sur les 58 000 dénombrés. Cette dynamique a malheureusement été perturbée par l’apparition de la maladie à virus Ebola dans certains des pays d’accueil de nos compatriotes;
- la création d’un fonds d’investissement et la mise en place d’une structure représentant la diaspora en vue de favoriser la contribution des ivoiriens de l’extérieur à la reconstruction de leur pays ;
- le renforcement du cadre institutionnel et juridique de protection de la famille, de la femme et de l’enfant ;
- les actions de sensibilisation au respect des droits de l’homme et aux devoirs du citoyen ;
- le renforcement des actions visant à lutter contre les grossesses en milieu scolaire : au cours de l’année scolaire 2013-2014, l’on a assisté à une baisse de l’ordre de 20% de ce fléau ;
- le renforcement des actions de solidarité, de protection sociale et de prise en charge des retraités et des populations vulnérables;
- le renforcement des leviers de développement des médias par l’octroi d’une subvention à l’impression ;
- la mise en œuvre du Projet de Sécurisation du Foncier Rural et la mise en application effective de la loi sur le Foncier Rural ;
- le renforcement des capacités techniques des vecteurs de la paix et du soutien aux victimes dans le cadre des actions de consolidation de la paix dans notre pays.

LES PRINCIPALES ACTIONS REALISEES AU TITRE DE LA RECONSTRUCTION POST-CRISE ET DE LA RELANCE ECONOMIQUE ONT PRINCIPALEMENT CONCERNE :
- la bonne mise en œuvre du programme économique et financier ;
- le renforcement du cadre de coopération bilatérale et multilatérale à travers la réactivation et la création de commissions mixtes ;
- la construction et l’équipement de 2489 salles de classe dans le préscolaire et le primaire, ainsi que dans le secondaire, en vue d’accroître l’offre en matière d’éducation ;
- la réhabilitation du service des urgences du CHU de Treichville, l’ouverture de l’Hôpital Général d’Adjamé, la mise en service de l’Hôpital Joseph Moscati de Yamoussoukro, l’ouverture de 2 Cliniques du Diabète et de l’Hypertension Artérielle (CDH) au sein des CHR de Man et de Bondoukou, l’installation de 14 sites de dépistage de lésions précancéreuses du col utérin, la réduction de la prévalence du VIH SIDA et la mise en place d’un dispositif de lutte préventive contre la maladie à virus EBOLA ;
- la poursuite de l’opérationnalisation de la Couverture Maladie Universelle ;
- le démarrage des opérations préalables pour la construction de nouvelles universités, notamment à Man, San Pedro et Bondoukou ;
- le renforcement du processus de gouvernance pédagogique des universités, avec notamment, la rénovation des offres de formations supérieures en vue de les adapter aux besoins du marché de l’emploi ;
- la création d’emplois pour les jeunes à travers, notamment les projets PEJEDEC, FSE-THIMO, C2D ;
- l’achèvement du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat ;
- la promotion et l’intensification de l’exploration pétrolière et l’augmentation de la capacité de production énergétique ;
- la réhabilitation et le développement du réseau électrique, avec l’amélioration de la fourniture d’électricité aux populations :
- la réhabilitation et le renforcement des infrastructures routières et hydrauliques existantes ;
- le développement des infrastructures à travers l’achèvement ou le démarrage de projets structurants ;
- l’amélioration continue du climat des affaires et de la compétitivité de l’économie ivoirienne ;
- l’élaboration d’un ambitieux programme de développement des PME dénommé Programme « Phoenix », dans le cadre du renforcement de la compétitivité des artisans et des PME ;
- la mise en œuvre d’actions dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie et la réduction des coûts des produits de grande consommation, notamment le carburant, le riz et certains produits vivriers ;
- la création d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) ;
- la poursuite du processus de mise en œuvre du projet de gouvernance électronique (egouv) ;
- la construction d’un réseau de 1400 km de fibre optique dans la partie Ouest-Nord du pays et de 640 km dans l’Est ;
- la reprise des concours d’entrée à la Fonction Publique et la poursuite des actions pour renforcer l’efficacité de l’Administration ;
- la mise en place d’un portail des démarches administratives ;
- l’accompagnement du retour de la Banque Africaine de Développement à son siège à Abidjan ;
- le démarrage des travaux de modernisation et d’extension de l’aérogare de fret de l’Aéroport d’Abidjan et la réhabilitation des aéroports de l’intérieur du pays ;
- le lancement effectif des vols domestiques de AIR COTE D’IVOIRE ;
- la poursuite du programme de logements sociaux avec 71 chantiers de construction de logements ouverts sur toute l’étendue du territoire national ;
- l’actualisation du schéma directeur du Grand Abidjan et des plans directeurs d’urbanisme dans les Chefs lieux de régions;
- la réalisation d’importants travaux d’assainissement et de drainage et la libération des zones à risque d’inondation ;
- l’adoption de la loi d’orientation du développement durable, l’amorce du processus d’ouverture pérenne de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand Bassam, la délégation du service public de gestion intégrée des déchets solides ménagers et assimilés du district d’Abidjan à un consortium d’envergure internationale ;
- l’achèvement du projet de cartographie numérique des périmètres d’exploitation forestière et le reboisement de plusieurs hectares de terre ;
- l’appui à la valorisation et à la transformation des produits animaux et halieutiques, associés à la modernisation de la filière avicole ;
- la promotion de la culture à travers plusieurs actions, dont des festivals, la réhabilitation du palais de la Culture, l’équipement du Musée de Béttié et du Centre culturel de Bouaké ;
- la réhabilitation des infrastructures de la RTI sur l’ensemble du territoire national, la poursuite de la libéralisation de l’espace audio-visuel et l’amélioration de l’environnement de travail des journalistes ;
- l’adoption de la loi relative au sport et le lancement de nombreuses actions en vue de la construction et la réhabilitation d’infrastructures sportives dans le cadre des Jeux de la Francophonie de 2017 et de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN) de 2021 ;
- l’amélioration de l’environnement et de l’offre de service du secteur du tourisme et le renforcement de la promotion de la destination Côte d’Ivoire.


II.2. LES ACTIONS PREVUES AU PROGRAMME DE TRAVAIL GOUVERNEMENTAL DE 2015
Les actions prioritaires qui ont été retenues au titre de l’année 2015 viseront principalement:

- la poursuite du renforcement de la paix, de la sécurité, de la stabilité politique, de la cohésion sociale et du renforcement de la démocratie ;
- la poursuite des actions au plan politique et diplomatique en vue de contribuer à la paix et à la stabilité sous-régionale et internationale ;
- la poursuite de la mise en œuvre du programme économique et financier ainsi que des actions pour le renforcement de la stabilité macro-économique, la consolidation de l’assainissement des finances publiques et l’accroissement des marges budgétaires de l’Etat en vue de faire face aux nombreux défis du développement ;
- la poursuite de la mise en œuvre des réformes structurelles et sectorielles visant à améliorer la compétitivité de notre économie et à faire du secteur privé le principal moteur de la croissance ;
- la poursuite du programme de développement sur l’ensemble du territoire national, des infrastructures économiques modernes et compétitives ;
- la réhabilitation du chemin de Fer Abidjan-Kaya ;
- le démarrage effectif des travaux d’élargissement, d’approfondissement du canal de Vridi, de construction de la gare moderne et du train urbain d’Abidjan ;
- la construction du port sec de Ferkessédougou ;
- l’accélération de la construction d’infrastructures sociales, en appui à une offre de services publics de qualité notamment, dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’éducation, de la formation ainsi que de l’assainissement ;
- l’accélération de la politique d’autonomisation économique de la femme et la poursuite de la redynamisation des Institutions de Formation et d’Education Féminine (IFEF) ;
- l’accroissement de l’offre de logement ;
- le développement de l’enseignement à distance et la mise en place d’une université virtuelle ;
- la poursuite des travaux de migration vers la Télévision Numérique Terrestre (TNT) et la libéralisation de l’espace audiovisuel ;
- la mise en œuvre des actions pour atteindre l’objectif de « l’Ecole pour Tous » et celles pour garantir à nos jeunes une éducation et une formation de qualité, adaptée au monde de l’emploi ;
- la poursuite de la lutte préventive et de l’amélioration de l’offre de soins d’une manière générale et, notamment, au plan de la lutte contre les cancers, le VIH SIDA et la maladie à Virus Ebola ;
- la poursuite des efforts en vue de l’amélioration de la fourniture d’eau potable et d’électricité aux populations ;
- l’accroissement, la diversification et la modernisation de la production agricole nationale (vivriers et cultures de rente) et l’intensification de la transformation locale des produits de base ;
- l’organisation en Côte d’Ivoire de la Conférence internationale sur l’émergence, des Assemblées annuelles et du cinquantenaire de la Banque Africaine de Développement ;
- La construction de nouvelles infrastructures judiciaires et pénitentiaires ;
- la poursuite des efforts de lutte contre la vie chère ;
- la poursuite des actions en faveur de la Protection Sociale, et notamment, de la mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle ;
- la lutte contre le chômage et la poursuite de la création d’emplois ;
- la poursuite des efforts pour la modernisation de l’Administration à travers les reformes, le renforcement des capacités, la gouvernance électronique et la promotion de la Bonne Gouvernance ;
- la poursuite des efforts en vue de l’amélioration et l’assainissement du cadre de vie de nos concitoyens, ainsi que la protection de notre environnement ;
- la poursuite des actions de reboisement de notre couvert forestier ;
- le développement et la modernisation des infrastructures sportives et la professionnalisation du sport en Côte d’Ivoire ;
- le renforcement des actions visant à valoriser notre culture, et à développer le tourisme en Côte d’Ivoire.


Les travaux ont également été marqués par des échanges très enrichissants, qui ont permis aux ministres concernés de donner toutes les explications sur leurs actions.


II- LA CEREMONIE DE CLOTURE

La cérémonie de clôture a été marquée par :

- le mot de fin de Monsieur le Premier Ministre,
- la lecture du communiqué final par le Ministre Porte-parole du Gouvernement, et
- le discours de clôture de Son Excellence Monsieur le Président de la République.

Dans son mot de fin, Monsieur le Premier Ministre a tenu à rendre hommage à Son Excellence Monsieur le Président de la République pour son leadership éclairé qui a permis, en moins de 3 ans, de restaurer les bases institutionnelles, sociologiques et sociales de notre pays et de lui assurer un développement économique remarquable.

Tout en encourageant les membres du Gouvernement à traduire en actes concrets les différentes actions inscrites au titre du PTG 2015, Monsieur le Premier Ministre a annoncé la poursuite des séminaires gouvernementaux thématiques dont les deux premiers seront consacrés aux problématiques (i) de l’emploi des jeunes et (ii) de « l’Education pour tous »

Il a conclu son propos en invitant le Ministre Porte-Parole du Gouvernement à donner lecture du Communiqué final du Séminaire.

Le Séminaire a pris fin avec le discours de clôture très attendu de Son Excellence Monsieur le Président de la République.

Dans son adresse, Son Excellence Monsieur le Président de la République s’est félicité de la tenue de ce séminaire auquel il attache une grande importance, parce qu’ils permettent de doter l’équipe gouvernementale d’un document d’orientation harmonisé qui encadre ses actions, fixe ses objectifs et les résultats attendus, ainsi que les moyens de les réaliser.

Il s’est dit satisfait des avancées notables obtenues notamment dans les domaines de la sécurité, de la réconciliation nationale et la cohésion sociale, de la lutte contre la pauvreté, de la santé, de l’éducation, de la fourniture en eau potable et en électricité, de l’emploi et l’amélioration progressive des conditions de vie des Ivoiriens.

Il en a donc félicité le Premier Ministre et les membres du Gouvernement.

Le Chef de l’Etat a exhorté le Premier Ministre et les membres du Gouvernement à poursuivre dans la dynamique de l’effort en 2015, car beaucoup reste encore à faire pour satisfaire pleinement les aspirations les plus légitimes de nos compatriotes.

Il a terminé son propos en engageant les membres du Gouvernement à toujours plus de rigueur, de dévouement et d’efficacité dans l’accomplissement de leurs missions respectives, avant de déclarer clos le séminaire gouvernemental consacré au bilan du PTG 2014 et à l’adoption du PTG 2015.


CONCLUSION

Ce séminaire a permis au Gouvernement, non seulement de dresser le bilan de son action au titre de l’année 2014, mais également d’élaborer le programme de travail pour l’année 2015, sur la base des priorités de développement identifiées.

Le Gouvernement, qui se félicite des actions de développement importantes menées au cours de l’année 2014, a retenu pour 2015, une série d’actions prioritaires, qui visent à accélérer la mise en œuvre des engagements pris par le Président de la République, en vue de l’amélioration rapide des conditions de vie des populations ivoiriennes tant urbaines que rurales.

Fait à Abidjan le 24 février 2015

Le Gouvernement


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE