ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: lefaso.net, Publication: Wed 08 Jun 2016

Bobo-Dioulasso : Des polices de l’environnement pour préserver le cadre de vie


Bobo-Dioulasso : Des polices de l’environnement pour préserver le cadre de vie


Bobo-Dioulasso : Des polices de l’environnement pour préserver le cadre de vie La protection de l’environnement reste une préoccupation pour le gouvernement burkinabè eu égard aux différentes lois adoptées. On retient entre autres celle portant interdiction de l’importation, de la production, de la distribution et de la commercialisation des emballages et sachets plastiques non biodégradables, une autre portant sur la sureté, la sécurité nucléaire et garantie, etc. Des mesures juridiques qui traduisent la volonté des autorités, confie Nestor Bassière ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, d’assurer aux populations rurales et urbaines, un cadre de vie décent et propice à l’accroissement de leurs capacités de production pour bâtir un Burkina vert et prospère. Une chose est de voter les textes et une autre est de les appliquer après une bonne appropriation de ceux-ci, et mieux, une bonne maitrise des règles et procédures applicables, par les agents en charge des polices environnementales. Créé par décret en 2006, le corps des environnementalistes a pour mission entre autres d’appliquer la règlementation et de mettre en œuvre la politique nationale en matière d’environnement. Malheureusement depuis près de 10 ans, ce corps peine à remplir sa mission faute d’équipements professionnels. A cela s’ajoute le nombre insuffisant des environnementalistes, et l’organisation notamment par le manque de cartes professionnelles indispensables pour accéder aux établissements classés, la non maitrise des techniques et procédures de constatation des infractions (…). D’où la nécessité de renforcer les capacités des agents dans la mise en œuvre de leurs missions de police environnementale à travers un atelier dont l’ouverture a été présidée par Nestor Bassière, vendredi 3 juin. Ce sont les techniques juridiques, l’harmonisation des méthodes de contrôle, la familiarisation avec les textes et procédures en vigueur…qui ont été dispensées aux participants. « Bien plus qu’un atelier de lancement des polices environnementales, cet atelier se veut le point de départ d’une série d’actions et d’initiatives importantes qui seront mises en œuvre dans les semaines et mois à venir », a déclaré le ministre. Il a, par la même occasion, engagé son département dans l’élaboration et la mise en œuvre de programmes et mesures urgentes pour l’environnement urbain avec la réédition de « l’Opération Villes Propres » pour changer l’image des villes. Et de deux pour Bobo-Dioulasso Samedi 4 juin, des femmes, des dozos et des agents de l’environnement de la cité de Sya ont donné un coup de balai au centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Dô. Ils ont eu besoin d’un peu plus d’une heure pour rendre ce cadre de vie agréable à fréquenter. L’objectif de cette action, selon le secrétaire général du ministère Georges Lambert Ouédraogo, est surtout de sauvegarder et de protéger la biodiversité. Pour lui, l’amélioration du cadre de vie est essentielle pour le maintien de la santé. D’où l’action de salubrité au Centre médical avec antenne chirurgicale de Do. Bassératou KINDO Lefaso.net


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE