ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -JEUNESSE


Source: www.onuci.org, Publication: Sat 27 Feb 2016

Côte d'ivoire; Les élèves du Lycée Moderne de Niellé formés aux droits de l’Homme et à la promotion de la culture de la paix


Côte d'ivoire; Les élèves du Lycée Moderne de Niellé formés aux droits de l’Homme et à la promotion de la culture de la paix


CÔTE D'IVOIRE; LES ÉLÈVES DU LYCÉE MODERNE DE NIELLÉ FORMÉS AUX DROITS DE L’HOMME ET À LA PROMOTION DE LA CULTURE DE LA PAIX

 

‘’Comment promouvoir les valeurs de la culture de la paix et les droits de l’Homme en milieu scolaire ?’’ : tel est l’objectif de l’atelier de sensibilisation initié par les bureaux des Droits de l’Homme et de l’Information publique de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), à l’intention des élèves du Lycée moderne de Niellé, localité située à 730 km d’Abidjan. C’était le jeudi 25 février 2016.

Dans son allocution, le Représentant du Coordonnateur des bureaux de l’ONUCI basés à Korhogo, également chargé des Droits de l’Homme, Alex Kapalo, a indiqué que l’organisation de cet atelier permettra aux élèves de comprendre qu’ils doivent être eux-mêmes les promoteurs de leurs droits fondamentaux et les garants de la culture de la paix en milieu scolaire.

Auparavant, le Proviseur du Lycée moderne de Niellé, Pascal Yao, a exhorté les élèves à bien suivre les enseignements des agents onusiens et à les mettre en pratique dans leurs attitudes et comportements au sein de l’établissement, voire dans leurs familles respectives. Par ailleurs, il a pris l’engagement d’accorder une attention particulière aux préoccupations des élèves quant à leurs droits et devoirs.

Pour la Présidente du Club des droits de l’Homme du Lycée, Rebecca Ouattara Gniré, en classe de 3e, les élèves veulent, non seulement œuvrer à la création d’un environnement de paix, mais aussi lutter contre tous les cas de violation de droits de l’Homme en milieu scolaire. « L’année dernière, une jeune fille du Lycée a été menacée de mariage forcé. Mais, avec la mobilisation des élèves, l’appui de l’ONUCI et des autorités locales, son droit à l’éducation a été préservé », a-t-elle rapporté.

Deux communications suivies d’échanges ont été animées respectivement par les chargés de l’Information publique et des Droits de l’Homme de l’ONUCI, Bakary Bakayoko et Salif Boité. Il s’agit, entre autres, de ‘’la contribution des élèves à la promotion des valeurs de la culture de la paix’’ et ‘’ la formation de base aux droits de l’Homme et aux droits des enfants’’.

A l’issue des travaux marqués par un sketch sur la violence domestique et des témoignages d’élèves victimes de mariage forcé et de maltraitance, les élèves ont pris l’engagement de promouvoir les droits de l’Homme et les valeurs de la culture de la paix auprès de leurs camarades, dans les quartiers et villages de la localité.

Par ailleurs, pour prévenir et gérer les violences dans leur établissement, les élèves, en accord avec leurs encadreurs, ont décidé de mettre en place un comité de médiation.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE