ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: www.unep.org, Publication: Mon 24 Oct 2016

La base de données sur la confiscation des grands singes révèle la portée réelle du commerce illégal


La base de données sur la confiscation des grands singes révèle la portée réelle du commerce illégal


La base de données sur la confiscation des grands singes révèle la portée réelle du commerce illégal

Plus de 1800 grands singes ont été confisqués d'un trafic illicite d'êtres vivants qui était passé inaperçu pendant plus d'une décennie, mais il a désormais été confirmé par la Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes présentée lors de la Conférence des Parties sur le Espèces Menacées (CITES) de la 17ème Convention sur le Commerce International, le 29 septembre à Johannesburg en Afrique du Sud.

 

 

Les enregistrements des confiscations présents dans la base de données remontent à 2005, et incluent tous les retraits de grands singes de situations irrégulières. Les confiscations ont été enregistrées dans 23 nations, dont près de la moitié sont des États d'Asie, d'Europe et du Moyen-Orient n'appartenant pas à l'aire de répartition.

 

 

Plus de 90% des confiscations se sont produites au sein des frontières nationales et n'ont donc pas été enregistrées dans les bases de données du commerce illégale les plus utilisées et gérées par la CITES et d'autres agences de règlementation. Par conséquent, le commerce des grands singes menacés et gravement menacés était largement sous-déclaré.

 

 

La Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes a été créé par le Partenariat pour la survie des grands singes (GRASP), en collaboration avec le Centre de surveillance de la conservation de la nature du l'ONU Environnement (UNEP-WCMC). Ses données saisies proviennent de la grande coalition de GRASP avec 105 gouvernements nationaux, des institutions de recherche, des organisations pour la conservation et des agences des Nations Unies, qui ont ensuite été vérifiées par un groupe technique consultatif.

 

 

« Tout commerce illégal de grands singes - qu'il franchisse les frontières internationales ou non - doit être considéré comme une véritable menace à la survie de ces espèces menacées » a déclaré le chef de l'ONU Environnement, Erik Solheim. « J'ai récemment visité Bornéo et j'ai pu découvrir par moi-même l'incroyable pression que subissent les orangs-outangs à cause de la perte de leur habitat, et les grands singes africains sont également stressés. Le commerce illégal peut uniquement les pousser vers cette extinction encore plus proche, et ceci doit cesser. »

 

 

Les orangs-outangs représentent 67% de toutes les entrées dans la Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes, la plupart chassés des forêts et facilement absorbés par le commerce illégal d'animaux de compagnie à cause de l'expansion massive des industries agricoles, telles que l'huile de palme et l'industrie papetière à Bornéo et Sumatra. Les chimpanzés sont les suivants avec une représentation de 24%, suivis par les gorilles (6%) et les bonobos (3%) également affectés.

 

 

« Depuis trop longtemps, le commerce illégal des grands singes était anecdotique et donc difficile à juger en termes d'échelle et de portée » a déclaré Doug Cress, Coordinateur du programme GRASP. « Mais grâce à la Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes, les nombres sont désormais clairs. Nous sommes en mesure d'identifier rapidement les régions concernées d'Afrique ou d'Asie, ou de reconnaître que des espèces gravement menacées font face à un grand danger. »

 

 

Les informations recueillies par le biais de la Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes seront utilisées afin de soutenir les efforts de surveillance et d'application des lois contre les crimes environnementaux, un marché de 23 milliards de dollars qui menace les éléphants, les rhinocéros, les pangolins, les arbres et d'autres espèces menacées.

 

 

« Le Centre de Surveillance de la Conservation de la Nature du Programme des Nations Unie pour l'Environnement est heureux d'être en mesure d'apporter son expertise en termes de gestion des données afin de bénéficier à la conservation des grands singes » a déclaré le Directeur de l'UNEP-WCMC, Neville Ash. « Pour la première fois, des données solides et vérifiées captureront la nature unique du commerce illégal des grands singes, et nous sommes impatients que ces données soient utilisées pour informer au sujet de la conservation des grands singes dans le futur. »

 

 

Moins de 10% de toute la contrebande n'est jamais saisie, selon les représentants des douanes et de l'ordre public, et il est largement accepté que bien plus de grands singes sont tués lors de la chasse et de la capture de spécimens vivants victimes de la traite. Certaines études suggèrent que 10 chimpanzés meurent pour chaque chimpanzé capturé vivant.

 

 

Le commerce illégal de grands singes est également une menace sérieuse pour la santé de l'homme, étant donné que les maladies sont facilement transmises et propagées par les grands singes vivants qui ne subissent pas de soins vétérinaires appropriés ou qui ne passent pas par une période de quarantaine. 

 

 

Tous les grands singes sont répertoriés dans l'Annexe I des espèces de la CITES, et trois d'entre elles - les orangs-outangs de Bornéo, les gorilles de Grauer et les chimpanzés occidentaux - ont été déclassées à « gravement menacées » le mois dernier par la Liste Rouge des Espèces Menacées de l'UICN.

 

 

La Base de Données sur la Confiscation des Grands Singes fut une recommandation lors du rapport de 2013 du PNUE,  Singes Volés, la première étude évaluant le trafic mondial des grands singes. Le GRASP a travaillé en étroite collaboration avec des dizaines de partenaires afin de construire cette base de données sur une période de deux ans, et continuera de la mettre à jour au fur et à mesure.

 

 

GRASP est la seule alliance de 105 gouvernements nationaux, d'organisations pour la conservation, d'institutions de recherche, d'agences des N.U. et d'entreprises privées engagés à assurer la survie sur le long terme des grands singes et leurs habitats en Afrique et en Asie. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.un-grasp.org ou contactez info@un-grasp.org


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE