ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -DéVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE


Source: maliactu.net, Publication: Mon 08 Aug 2016

Mali : CAMPAGNE AGRICOLE 2016-2017 : Plus de 774 000 exploitants ont bénéficié d’intrants subventionnés


Mali : CAMPAGNE AGRICOLE 2016-2017 : Plus de 774 000 exploitants ont bénéficié d’intrants subventionnés


Mali : CAMPAGNE AGRICOLE 2016-2017 : Plus de 774 000 exploitants ont bénéficié d’intrants subventionnés

La salle de conférence de la Direction des Finances et du Matériel (DFM) du Ministère de l’Agriculture a abrité, le mardi dernier, unconseil de cabinet élargi sur la campagne agricole 2016-2017. La cérémonie était présidée par M. Kassoum Denon, ministre de l’Agriculture.

Il avait à ses côtés, Daniel Siméon Kelema,  secrétaire général  du ministère. Ont également pris part à cette réunion les représentants des présidents directeurs généraux de l’Office du Niger (ON), de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT), de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), les directeurs nationaux et généraux des structures d’encadrement et les chefs de projets et programmes relevant du département.

Le conseil de cabinet élargi avait pour but de faire le point d’exécution de la campagne agricole, d’en identifier les contraintes de mise en œuvre et d’ébaucher des mesures concourant à une bonne fin d’hivernage pour les productions végétales et animales (élevage et pêche).  Il ressort des constats des spécialistes que la saison des pluies s’est installée dans la majeure partie des zones agricoles du pays. Le cumul des pluies recueillies est supérieur à la normale partout dans le pays excepté dans le nord des régions de Kayes et Koulikoro ainsi que dans les localités de Bougouni, N’Tarla et Koutiala, où il est déficitaire. Comparé au cumul de l’année dernière, il est égal ou supérieur dans la majorité des stations du pays à la même date. Globalement, on retient que les pluies s’installent progressivement, mais avec un léger retard par rapport au calendrier agricole des différentes zones de production.

Le nombre de producteurs devant bénéficier de la subvention des intrants est de 774.563 exploitants, dont 169.634 femmes contre 512.421 exploitants, dont 110.312 femmes en 2015-2016 à la même période. Ce nombre décomposé donne un aperçu de 413.821 exploitants en riz, 28.701 en maïs hybride, 195.442 en maïs conventionnel, 28.462 en sorgho et 108.137 en mil.
Le nombre de cautions techniques qui donnent droit à la délivrance des engrais subventionnés est de 29.454 pour l’engrais et 547 pour les semences. Le retard dans l’installation des pluies explique le niveau de délivrance des cautions.

Par ailleurs, les stocks d’engrais et de semences constitués par les fournisseurs sont de 123.096 tonnes d’engrais minéraux, 15.408 tonnes d’engrais organiques et 72,08 tonnes de semences de maïs hybride. Toutefois, les structures d’encadrement ont pu placer 263.076 tonnes d’engrais minéraux (72%) et 4.707 tonnes d’engrais organiques (47%).

Les partenaires techniques ont contribué à approvisionner les producteurs en intrants (engrais et semences) surtout ceux des régions nord du pays inaccessibles en raison de l’insécurité. Ainsi, ce sont 4814,09 tonnes de semences toutes spéculations confondues qui ont été distribuées et les producteurs de la région de Tombouctou ont reçu un appui de 49.000 litres de gas-oil et 650 litres de lubrifiants pour les motopompes. Par ailleurs, 419 tonnes d’engrais ont été livrées.

De façon générale, les niveaux de réalisations des spéculations sont de 52% pour le maïs, 42% pour le mil, 38% pour le sorgho, 5% pour le riz irrigué, 37% pour le riz de bas-fond, 108% pour le coton. La situation phytosanitaire est jugée calme dans l’ensemble. Toutefois, la vigilance doit être de mise pour assurer la protection des cultures contre les nuisibles.
Dans le cadre de la mécanisation de l’agriculture, le  ministre Denon a relevé que sur le programme pilote d’équipements de 1000 tracteurs des paysans, environ 800 unités ont été remises aux bénéficiaires. Les 200 restants sont ceux revenant aux bénéficiaires résidant dans les régions nord du pays et dont les coordonnées sont difficilement vérifiables par le pool bancaire.

A cette difficulté s’ajoute aussi le problème récurrent de l’insécurité dans la partie septentrionale du pays. Par ailleurs, le ministre Denon a assuré que des dispositions sont toujours en cours pour identifier les bénéficiaires en question et leur faire parvenir les machines. Il a également signalé que le prochain programme d’équipements agricoles pour la campagne 2016-2017 est en cours de préparation.

Mamadou DOLO

dolo@journalinfoseot.com

Source : Inf@sept

 


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE