ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ECONOMIE


Source: lefaso.net, Publication: Sun 09 Apr 2017

Economie verte : Une étude pour promouvoir l’entreprise verte au Burkina Faso


Economie verte : Une étude pour promouvoir l’entreprise verte au Burkina Faso


Economie verte : Une étude pour promouvoir l’entreprise verte au Burkina Faso

C’est dans le cadre du programme « Switch Africa Green » ou « verdir l’Afrique » mis en œuvre par le Programme des Nations-unies pour l’environnement et avec le soutien financier de la Commission Européenne que le Burkina Faso a commandité l’étude sur « L’entreprise verte au Burkina Faso : étude exploratoire en vue de la promotion de l’éco-entreprenariat ».

L’objectif de cette étude est d’établir un diagnostic sur l’état de « l’entreprise verte » au Burkina Faso, d’identifier les actions à mettre en œuvre au regard des potentialités et des contraintes, mais aussi d’appuyer le programme Switch Africa Green et le secrétariat permanent du Conseil national pour le développement durable à définir une stratégie de promotion d’une entreprise burkinabè verte.

Gountiéni Damien Lankoandé, le consultant qui a réalisé l’étude, y a fait quelques propositions pour une transition réussie vers l’entreprise verte au Burkina Faso. Selon lui, Cette transition permettrait aux entreprises burkinabè d’être plus compétitives. « Les coûts de production sont très élevés dans notre pays et rendent les entreprises peu compétitives. Donc nous avons proposé à l’Etat de produire des énergies renouvelables, accessibles et disponibles en fonction de nos ressources telles que le soleil. Nous pensons que cela permettra aux entreprises d’êtres plus compétitives, d’avoir plus d’argent et de créer des emplois. » De plus, il recommande au gouvernement d’adopter des mesures fiscales avantageuses pour les entreprises qui utilisent des énergies vertes, afin de les encourager et inciter les autres entreprises à s’y mettre.

Un avis partagé par Nestor Bassière, ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, qui a aussi tenu à souligner l’importance stratégique de l’étude pour le Burkina Faso, surtout que « Dans le PNDES (plan national de développement économique et social, ndlr), il est clairement indiqué que le secteur privé constitue le moteur de la croissance. Cependant pour être vraiment compétitive, l’entreprise nouvelle doit adopter des modes de consommation et de productions durables, aller progressivement vers son verdissement à travers de nouveaux procédés, des fournisseurs acquis à la cause et des employés responsables. Toute chose nécessitant des données et informations pertinentes pour la prise de décision éclairée, nécessaire à la transition vers des entreprises vertes. »

En rappel, Switch Africa Green est un programme démarré en 2014 et qui a pour objectif d’appuyer les pays africains dans la transition vers une économie verte inclusive basée sur des modes de consommation et de production durables, tout en générant de la croissance et des emplois, mais aussi en réduisant la pauvreté. Le projet est actuellement exécuté en Afrique du Sud, au Burkina Faso, au Ghana, au Kenya, à l’Ile Maurice et en Ouganda.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

 


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE