ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: www.mediaterre.org, Publication: Wed 16 Sep 2015

En 40 ans, les populations d'animaux marins ont été divisées par deux en moyenne


En 40 ans, les populations d'animaux marins ont été divisées par deux en moyenne


En 40 ans, les populations d'animaux marins ont été divisées par deux en moyenne

Le nouveau Rapport Planète Vivante Océans du WWF tire la sonnette d’alarme. En 40 ans, les populations d’animaux marins ont été divisées par deux en moyenne. Alors que 3 milliards de personnes en dépendent directement comme source de protéines, les populations de poissons connaissent un tel déclin à l’échelle mondiale que certaines risquent de s’effondrer. Le rapport du WWF estime cependant qu’il est encore temps d’agir contre les menaces pesant sur les océans pour inverser la tendance : des solutions existent et nous les connaissons. Cela passe notamment par une consommation responsable des produits de la mer. La semaine passée a eu lieu la « Semaine de la pêche responsable » pendant laquelle le WWF-Belgique a mis en avant les labels MSC et ASC, deux labels qui garantissent que le poisson est pêché ou élevé durablement.

Le Rapport Planète Vivante Océans est un rapport du WWF et de ZSL (Zoological Society of London). Il indique que les populations d’animaux marins (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons) se sont contractées en moyenne de moitié sur la planète au cours des quatre dernières décennies. Certaines ont même vu leur effectif fondre de près de 75 %. Si ces conclusions constituent une mauvaise nouvelle pour toutes les nations, elles le sont plus encore pour les plus exposées, notamment les populations côtières dépendant entièrement des produits de la mer.

« Avec ce rapport, nous avons voulu montrer l’état d’urgence dans lequel se trouvent nos mers et océans», explique Marco Lambertini, Directeur général du WWF-International. « En l'espace d'une seule génération, les activités humaines ont gravement dégradé les océans en capturant les poissons à un rythme supérieur à celui de leur reproduction et en en détruisant les nourriceries. De profonds changements sont indispensables si l’on veut rétablir l’abondance de la vie océanique pour les générations futures », ajoute-t-il.

Communiqué du WWF
Télécharger le rapport

Source : WWF


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE