ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: lefaso.net, Publication: Sat 30 Jan 2016

burkina faso: Ouverture officielle de la chasse saison 2016 : La préservation de la faune mise en exergue


burkina faso: Ouverture officielle de la chasse saison 2016 : La préservation de la faune mise en exergue


BURKINA FASO: OUVERTURE OFFICIELLE DE LA CHASSE SAISON 2016 : LA PRÉSERVATION DE LA FAUNE MISE EN EXERGUE

 

La cérémonie officielle de la campagne d’exploitation faunique 2015-2016 a eu lieu ce vendredi 29 janvier 2016 au parc urbain Bangr-Wéogo. Placée sous le thème « renforcement des infrastructures hydrauliques pour un accroissement du cheptel sauvage dans les aires de protection faunique », la présente campagne faunique ouverte depuis le 1erdécembre 2015 sur toute l’étendue du territoire, prendra fin le 31 mai 2016. C’est Somanogo Koutou, ministre des Ressources animales et halieutiques qui a tiré le coup de fusil marquant le début de la campagne.

La chasse est ouverte pour tous les amateurs et ceux qui sont friands de viandes sauvages. Si les derniers inventaires des aires classées du Burkina comptabilisent 143 espèces de mammifères, 101 espèces de reptiles et 517 espèces d’oiseaux, il est à noter que la chasse de certaines espèces animales telles que les roussettes, les singes et les rongeurs est formellement interdite. La principale raison, la persistance de la fièvre Ebola dans la région ouest-africaine.

Facteur de développement socioéconomique, la chasse se déroule cette année dans un contexte marqué par les récentes attaques terroristes qu’a connues le pays. « La situation actuelle a conduit de nombreux touristes à annuler leur voyage au Burkina. Ce qui pourrait porter un coût à l’activité de la chasse ces derniers temps », a indiqué Colonel Drabo Adama, chef de corps des eaux et forêts.

A cela, il faudrait compter d’autres difficultés majeures telles que les problèmes d’eau dans les aires de protection faunique, l’occupation anarchique et illégale des aires protégées, le braconnage, particulièrement celui des éléphants.
D’où alors l’intérêt du thème de cette année, qui interpelle l’ensemble des acteurs à une valorisation des ressources fauniques afin d’assurer la satisfaction des besoins en eau des populations animales, à travers la mise à disposition de l’eau dans les aires de protection.

Ainsi, le patron de la cérémonie, le premier ministre représenté par Somanogo Koutou, ministre des Ressources animales et halieutiques a fait part des mesures prises par le gouvernement. « Mon gouvernement a entrepris le renforcement du tissu sécuritaire, ce qui participe à rassurer tout visiteur désireux de se rendre au Burkina Faso » a-t-il indiqué.

Et pour Nestor Batio Bassière, ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, « le lancement officiel contribue à préserver la gestion de la faune qu’il faut non seulement exploiter et conserver pour les générations futures ». Raison pour laquelle, le gouvernement, à travers le ministère en charge de l’eau, attache du prix à la vie des animaux et compte mettre en place une politique pour permettre aux animaux de vivre dans leurs milieux naturels.

En d’autres termes, « il faudrait une politique qui permette en même temps de développer l’espèce et de permette aux populations d’en tirer profit, quand on sait que l’exploitation faunique crée de l’emploi et génère des ressources sur le budget de l’Etat », a signifié Nestor Bassière.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE