ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -DéVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE


Source: www.onuci.org, Publication: Fri 07 Aug 2015

La Représentante spéciale remet des équipements pour l’élevage et la production agricole aux femmes et aux jeunes de Grabo


La Représentante spéciale remet des équipements pour l’élevage et la production agricole aux femmes et aux jeunes de Grabo


La Représentante spéciale remet des équipements pour l’élevage et la production agricole aux femmes et aux jeunes de Grabo

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Aïchatou Mindaoudou, s’est rendue, le mercredi 5 août 2015 à Grabo, une ville du département de Tabou, dans la région du Bas-Sassandra, située à 510 km au sud-ouest d’Abidjan, vers la frontière avec le Libéria, pour remettre des équipements destinés à développer la production agricole et l’élevage. Ces équipements ont été remis aux jeunes et aux femmes qui avaient introduit ces projets auprès de l’ONUCI dans le cadre des Projets à impact rapide dénommés ‘’QIPs’’. Après l’accueil chaleureux du Maire de la commune de Grabo, Martin Dougboyou Takouo, le Secrétaire général de la préfecture de Tabou, Kofi Kouadio, au nom de ses administrés, a remercié la Représentante spéciale pour son appui. Prenant la parole à son tour, le Sous-préfet de Grabo, Traoré Djibril, a expliqué l’origine de ces deux projets qui sont issus, a-t-il rappelé, des recommandations des rencontres intercommunautaires organisées en mars et en octobre 2014, à Grabo, suite aux douloureux et violents incidents qui avaient secoué la ville. « Chers jeunes, chères femmes, vous êtes au pied du mur car ces deux projets ont retenu notre attention en raison de leur caractère de cohésion sociale. Nous pensons que ces projets permettront aux femmes, nourricières de toute société, de se parler  », a-t-il ajouté à l’endroit des femmes.

La Numéro 1 de l’ONUCI, Mme Mindaoudou, a remercié les autorités locales, les jeunes, les femmes et l’ensemble de la population pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation. « Je voudrais vous féliciter pour l’amélioration de la sécurité ici à Grabo », a t-elle indiqué. « Je voudrais aussi vous féliciter pour les engagements que vous avez pris lors des rencontres intercommunautaires  », a-t-elle ajouté, en encourageant la population à poursuivre la mise en œuvre de ses engagements. «  Vous, populations de Grabo, vous êtes outillées pour mettre en œuvre la cohésion sociale. Et c’est pour vous soutenir et pour soutenir vos engagements en matière de cohésion sociale et de lutte contre la pauvreté, que nous mettons entre vos mains ces deux projets de production », a dit Aïchatou Mindaoudou. Enfin, la Représentante spéciale a encouragé les populations de Grabo à continuer à maintenir un environnement apaisé pour que l’élection à venir se déroule pacifiquement dans la commune.

Le premier projet, d’un montant 10.000.000 de francs CFA, consiste dans la mise en place d’un élevage de 2000 poulets de chair à Grabo pour 100 femmes issues de toutes les communautés de la commune de Grabo. Ce projet leur permettra de lutter contre la pauvreté et d’assurer leur autonomie au plan économique.

Le deuxième projet concerne la production de 2 hectares de palmiers à huile à Grabo. D’un montant de 11.750.000 de francs CFA, ce projet vise à équiper les jeunes de toutes les communautés de Grabo en kits de pépinière de palmier à huile en vue de promouvoir la solidarité et la cohésion sociale à travers l’exploitation inclusive de ces 2 hectares.

Lors de la remise, par la Chef de l’ONUCI, des différents équipements aux bénéficiaires, la Présidente des femmes, Léontine Yoro Zaguehi, a affirmé que les femmes de Grabo feraient bon usage des équipements afin que leur projet d’élevage de poulets soit une réussite au bénéfice de l’ensemble des femmes. Le Président des jeunes, Louis Kouya Koupet, a également rassuré la délégation. «  La cohésion est de mise pour la mise en œuvre de ce projet. Nous n’allons pas utiliser notre force physique pour suivre les politiciens, nous allons l’utiliser pour travailler dans notre pépinière ; et aujourd’hui, nous nous engageons à relever le défi que représente la mise en œuvre de ce projet  », a-t-il souligné.

Enfin, le Président du Conseil régional du Bas-Sassandra, Donatien Beugré, a annoncé un don de 1.000.000 de francs CFA destiné à soutenir les activités de suivi et d’évaluation de ces deux projets.

 


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE