ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -DéVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE


Source: www.onuci.org, Publication: Thu 25 Jun 2015

l'ONUCI lance les travaux de 2 projets communautaires et participe à la dernière édition de la Caravane pour la paix à l’Université Peleforo Gon Coulibaly


l'ONUCI lance les travaux de 2 projets communautaires et participe à la dernière édition de la Caravane pour la paix à l’Université Peleforo Gon Coulibaly


L'ONUCI LANCE LES TRAVAUX DE 2 PROJETS COMMUNAUTAIRES ET PARTICIPE À LA DERNIÈRE ÉDITION DE LA CARAVANE POUR LA PAIX À L’UNIVERSITÉ PELEFORO GON COULIBALY

En marge de la cérémonie officielle marquant la 7e édition de la campagne de sensibilisation à la culture de la paix et de la non-violence en milieu universitaire à l’Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo (634 kilomètres au nord d’Abidjan), la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, a procédé, le mardi 23 juin 2015, à l’inauguration du nouveau Centre de formation régional de la douane.

Cet ouvrage, réalisé dans le cadre des Projets à impact rapide de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), contribuera à améliorer l’efficacité des douanes dans le nord du pays, pour garantir les recettes à l’Etat et assurer la maitrise des flux transfrontaliers des marchandises. « Les Nations Unies ne souhaitent pas limiter leur aide à la réhabilitation de ce centre de formation et ensemble nous pouvons faire plus  », a souligné Mme Mindaoudou.

« L’ONUCI peut aider la Côte d’Ivoire à progresser dans les indicateurs internationaux en renforçant la transparence de son régime douanier et la crédibilité du profil de risques de l’efficacité du traitement des marchandises en douane  », a-t-elle ajouté.

Revenant sur le rapport du Secrétaire général de l’ONU sur la Côte d’Ivoire approuvé par le Conseil de sécurité, la Représentante spéciale a indiqué que ce rapport a relevé des progrès en matière de douane. «  Le Conseil de sécurité en a pris bonne note, ce qui pousse à l’optimisme », a indiqué Mme Mindaoudou.

La Direction régionale de la douane est composée de dix unités pour un effectif de 322 agents. Le Colonel Jacques Dacoury a salué la construction de ce centre qui permettra à 1922 ex-combattants intégrés dans la douane de recevoir une formation adéquate.

La deuxième étape de cette visite a été la cérémonie qui a réuni plus de 800 étudiants de l’Université Péléforo Gon Coulibaly avec la Représentante spéciale et sa délégation dans un amphithéâtre bondé. Plus de 800 étudiants mobilisés pour traduire leur engagement ont scandé des messages de paix et ont traduit leur adhésion à la non-violence à travers une prestation théâtrale, des poèmes, des chants et des danses.

« Je voudrais vous féliciter pour cette ambiance unique et votre mobilisation exceptionnelle qui symbolise tout l’intérêt que vous portez à la promotion de la non- violence et de la citoyenneté  », a indiqué la Représentante spéciale. Elle a expliqué le mandat de l’ONUCI qui est d’accompagner les initiatives des différentes composantes de la société dans leurs efforts de promotion d’une culture de la paix et de cohésion sociale.

Mme Mindaoudou a félicité les étudiants pour les engagements pris en faveur d’un environnement apaisé, la promotion des objectifs de la Charte Alassane Salif N’diaye. « Vous constituez le fer de lance de vulgarisation des valeurs de paix, de tolérance, de dialogue et de respect des droits de l’Homme, telles que prônées par la Charte », a estimé la Cheffe de l’ONUCI.

«  Toute revendication n’est possible que dans la paix ! », a souligné pour sa part, le Président de l’Université, le Pr Adama Coulibaly. Il a rappelé les actions de l’ONUCI à l’endroit des étudiants l’an dernier, à savoir un don d’ouvrages universitaires. « Après les biens matériels, vous nous offrez le plus grand bien immatériel de l’humanité à savoir la paix  », a-t-il noté.

La cérémonie a également été marquée par la remise d’un lot d’équipements informatiques constitué de 15 ordinateurs et de leurs accessoires ainsi que par la remise de trophées sportifs.

La Représentante spéciale était accompagnée du Représentant du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, N’Guessan Yao, du Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Ido Yao, et de la Directrice adjointe du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Aïssata De.

Le Représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur a souhaité qu’un mécanisme de suivi et d’évaluation soit envisagé afin d’évaluer les actes en faveur de la paix qui auront été posés. Il a félicité les étudiants pour leur mobilisation de qualité et leur vibrant accueil.

Les partenaires traditionnels dont la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la Paix, l’ONG Search for Common Ground (SFCG), la Division des Droits de l’Homme de l’ONUCI, le Programme National de Cohésion Sociale (PNCS), le PNUD étaient également impliqués pour les ateliers destinés à 870 étudiants articulés autour de la thématique de la paix. Au sortir de ces ateliers, les étudiants ont formulé des recommandations. Il s’agit, entre autres, de la mise en place d’un comité de suivi des engagements pris par les étudiants au cours de la campagne de sensibilisation ; de l’inscription du thème de la culture de la paix dans les programmes universitaires et de l’organisation de rencontres d’échanges entre les hommes politiques et les étudiants sur des questions d’intérêt national, pour éviter de se faire manipuler.

La visite d’un jour de la Représentante spéciale dans la région du Poro a pris fin par l’étape de Lakpolo (5 km de Korhogo) pour le lancement des travaux de deux projets portant sur la réalisation d’un forage, la construction de la clôture du centre de santé de Lakpolo, la construction d’un bâtiment de trois classes et d’une cantine scolaire pour les élèves de l’Ecole primaire publique. Le montant total des deux projets est de 49.404.999 FCFA et font partie des projets de cohésion sociale de la Division Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) de l’ONUCI réunissant des ex-combattants et des membres de la communauté au bénéfice des habitants de cette localité.

Plus de 1200 personnes vivant à Lakpolo, bénéficieront de ces deux projets et environ 400 enfants pourront aller à l’école dans de meilleures conditions.

Il est à noter que 45 ex-combattants sont engagés dans la réalisation de ces deux projets de réinsertion communautaire.

 


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE