ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -COOPéRATION


Source: www.un.org, Publication: Sun 01 Mar 2015

2015; Année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière


2015; Année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière


2015; ANNÉE INTERNATIONALE DE LA LUMIÈRE ET DES TECHNIQUES UTILISANT LA LUMIÈRE

Réaffirmant les dispositions de ses résolutions 53/199 du 15 décembre 1998 et 61/185 du 20 décembre 2006 sur la proclamation d’années internationales, et la résolution 1980/67 du Conseil économique et social, en date du 25 juillet 1980, sur les années internationales et anniversaires, en particulier les paragraphes 1 à 10 de l’annexe énumérant les critères applicables pour la proclamation d’années internationales ainsi que les paragraphes 13 et 14 qui précisent qu’une année ne doit pas être proclamée avant que les arrangements de base nécessaires à son organisation et à son financement aient été pris, Considérant que la lumière et les techniques utilisant la lumière sont essentielles dans la vie des citoyens du monde et qu’elles joueront un rôle éminent, à de nombreux égards, dans le développement futur de la société mondiale, Soulignant qu’il est primordial de sensibiliser davantage et de mieux former la communauté internationale aux sciences et techniques de la lumière pour relever des défis tels que le développement durable, l’énergie et la santé des collectivités et pour améliorer la qualité de vie tant dans les pays développés que dans les pays en développement, Considérant que les applications des sciences et techniques de la lumière sont capitales pour les progrès actuels et futurs dans des domaines tels que la médecine, l’énergie, l’information et les communications, les fibres optiques, l’agriculture, les industries extractives, l’astronomie, l’architecture, l’archéologie, le divertissement, l’art, la culture et bien d’autres industries et services, et que les techniques utilisant la lumière contribuent à la réalisation des objectifs de développement arrêtés au niveau international, notamment en ce qu’elles donnent accès à l’information et améliorent la santé et le bien-être des sociétés, Considérant également que ces techniques et leur conception peuvent jouer un rôle important dans l’utilisation plus rationnelle de l’énergie, notamment en limitant le gaspillage d’énergie, et dans la réduction de la pollution lumineuse, essentielle à la préservation du ciel nocturne.

 

Cette Année Internationale est à l’initiative d’un consortium rassemblant un large panel d’institutions scientifiques et de l’UNESCO. Elle sera célébrée grâce à la collaboration de différentes organisations telles que les unions scientifiques et sociétés savantes, les institutions d’enseignement, les plateformes technologiques, les associations non-lucratives et de nombreux partenaires du secteur privé. En proclamant une Année Internationale dédiée à la lumière ainsi qu’à ses applications, l’ONU reconnaît l’importance de sensibiliser le public à la capacité des techniques utilisant la lumière, de contribuer au développement durable et d’apporter des solutions aux grands défis contemporains tels que l’énergie, l’éducation, l’agriculture et la santé.

L’Année Internationale de la Lumière commémorera de nombreux anniversaires qui auront lieux en 2015, depuis les premières études sur l’optique, il y a 1000 ans durant l’Âge d’or islamique, jusqu’à la découverte en 1960 du laser et en 1965 de la technologie de fibre optique appliquée à Internet. L’étude de la lumière est accessible à tout âge et dans toutes les cultures; de plus, la lumière est un formidable moteur de motivation pour l’enseignement. Depuis des siècles, la lumière a franchi toutes les barrières, y compris géographiques, culturelles, raciales, de genre et d’âge.

Le CNOP, Comité National d’Optique et Photonique, a organisé en 2010 l’anniversaire des « 50 ans du laser » en France. Les manifestations internationales, nationales et régionales mises en place ont alors fédéré, sous la houlette du Comité National d’Organisation, toute la communauté photonique française.

Fort de ce succès, le CNOP a décidé de mettre en place à nouveau un Comité National d’Organisation élargi pour l’animation de 2015, Année de la lumière en France,dont la structure sera constituée de toutes les forces vives qui gravitent autour de la lumière en France :

  • Sociétés Savantes : SFO, SFP, F2S, SF2A, SCF, le syndicat AFOP
  • Associations et Clubs : Lumières Lyon, AFE (éclairage), Photovoltaïque
  • Grands organismes : CNRS, CEA, ONERA, Grandes Ecoles (Ecole Polytechnique, ENS, ENSSAT, Institut d’Optique Graduate School, Ecole Centrale), Universités
  • Pôles Optiques Régionaux et de Compétitivité : Opticsvalley, Optitec, Alpha - Route des Lasers, Pôle Optique Rhône-Alpes, Photonics Bretagne, Elopsys, Rhenaphotonics, région Nord, région Bourgogne/Franche-Comté
  • Centres de culture scientifique, structures d’animation artistiques, musées
  • Maisons d'édition EDP Sciences
  • Régions, départements, organisations territoriales
  • Grands groupes industriels et PME

 

Missions du Comité National 2015 Année de la Lumière en France

Coordonner, organiser, valoriser, informer, animer, labelliser les manifestations organisées en France en plusieurs volets: science, industrie, vie quotidienne, nature, culture, histoire, développement durable, formation des jeunes. Le groupe de Vice-présidents du CN est composé de personnalités scientifiques: Gérard Mourou, Michèle Leduc, Etienne Klein et John Dudley.

 

Labellisation
Les événements pouvant prétendre à la labellisation sont d’une façon générale tous les événements visant à mieux faire connaître la lumière et ses applications. Ces événements peuvent être (liste non limitative) : des conférences grand public, des conférences scientifiques, des expositions, des animations notamment dans les structures éducatives, des publications gratuites. Ils peuvent viser des publics très larges ou au contraire être très ciblés.

L’accès à ces événements doit être gratuit ou ne donner lieu qu’à un droit d’entrée permettant de couvrir les frais liés à l’événement. Les événements à but lucratif ne peuvent prétendre à la labellisation.

 

Droits ouverts par la labellisation
La labellisation donne le droit à l’organisateur de l’événement labellisé d’utiliser le logo « 2015 Année de la lumière en France » sur tous les supports de communication liés à l’événement labellisé. Le comité national intègre tous les événements labellisés dans l’agenda national mis en ligne sur le site Internet www.lumiere2015.fr. Un lien vers les sites spécifiques des événements permettent aux visiteurs de se connecter directement aux événements qui les intéressent. Les événements labellisés sont repris, dès lors qu’ils s’adressent à un public national, dans les communiqués de presse émis par le comité national.

 

Procédure
Un formulaire sera disponible directement en ligne ou via un document téléchargeable à renseigner. Il permettra d’indiquer le type d’événement, ses dates et lieux, son organisateur, son objectif et de donner toutes les précisions permettant au comité national de se prononcer sur la demande de labellisation : public visé, organisation, droit d’entrée, retombées attendues, …

Les demandes de labellisation sont traitées dans un délai maximum de deux semaines par le bureau du comité national. En cas d’incertitude sur la décision à prendre, le bureau consulte par mail l’ensemble du comité. Si la demande est acceptée, l’organisateur reçoit un document attestant la labellisation et le logo « 2015 Année de la lumière en France » dans ses différentes versions.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE