ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ECO-CULTURE


Source: www.actu-environnement.com, Publication: Mon 16 Mar 2015

Construire des événements éco-responsables, pourquoi et comment agir ?


Construire des événements éco-responsables, pourquoi et comment agir ?


Construire des événements éco-responsables, pourquoi et comment agir ?

Les surconsommations d'eau, et les pollutions qui s'y accumulent, menacent nos modes de vie et notre santé. Première cause de mortalité à travers le monde, les pollutions de l'eau, les eaux insalubres obligent de nombreuses populations à quitter leurs cultures, leurs pays. Le non-accès à l'eau est aussi la source de nombreux conflits sociaux dits "conflits d'usage", ou de guerres. Dans le Sud-Ouest de la France où est née l'association Du flocon à la vague, les chiffres sont impressionnants ! D'ici 2050, pour une augmentation de la température moyenne annuelle comprise entre 1,8°C et 2,5°C, nous devrions avoir :

  • une diminution des débits naturels des cours d'eau comprise entre -20% et -40%, notamment en été et à l'automne,
  • une augmentation de la population, à un rythme de 0,9% par an, soit plus d'un million d'habitants d'ici 2050, le double de la moyenne européenne !
  • Une augmentation de 30% à l'horizon 2050 de la demande en eau des végétaux, (naturels et cultivés), car l'augmentation des températures interagit sur l'évapotranspiration.

La gestion et les coûts des pollutions, les problèmes d'accès à la ressource, l'augmentation des conflits d'usage et la productivité par litres d'eau utilisés (valeur ajoutée du produit par litre d'eau) sont les réalités de demain !

 
Présentation de l'association et de ses partenairesDu flocon à la vague est une association loi 1901, reconnue d'intérêt général, créée en 2009 sur une idée simple : comprendre l'importance du lien entre le sport, l'eau et la santé. Présidée par le champion olympique, Wilfrid Forgues, l'association fédère plus de 150 ambassadeurs (sportifs de haut niveau, chanteurs, comédiens, journalistes...).

Tout au long de l'année, elle intervient dans les établissements scolaires et dans les entreprises et collectivités grâce à son programme pédagogique "Water Responsable".

Elle organise et co-organise des événements qui placent le sport au service de la protection de l'eau et plus généralement du développement durable.

L'Agence de l'eau Adour Garonne est partenaire de l'association Du flocon à la vague depuis son origine, du guide Eco-Event et du programme pédagogique Water Responsable. La vocation pédagogique de cette association rejoint la mission d'information et de connaissance que s'est assignée l'Agence depuis plusieurs années.

L'Apesa est uncentre technologique environnement, spécialisé dans les démarches d'éco-innovation et avec une compétence confirmée en Analyse de cycle de vie (ACV).
 

Dans le Sud-Ouest par exemple, nos cultures seront-elles toutes remplacées par de la vigne ? Quand les effets du dérèglement climatique nous annoncent moins d'eau disponible et une augmentation des besoins en eau des cultures, si nous comparons le cas du maïs et du vin, acteurs majeurs de nos paysages, les évolutions des pratiques agricoles seront importantes.

 

Quand, avec un litre d'eau nous fabriquons 5,6 fois plus de vin que de maïs et que ce même litre de vin se vend 12 fois plus cher ! La valeur ajoutée de nos produits, au vu de la rareté de l'eau, va refaçonner nos paysages !

Un guide pour minimiser les impacts

Il existe des solutions simples pour participer positivement à la diminution de ces changements, c'est dans ce sens que l'association Du flocon à la vague a créé le guide Eco-Event, basé sur des priorités d'actions en fonction de l'importance de leurs impacts.

En 2011, l'association réalise l'empreinte H2O et le Bilan carbone de son événement phare "L'Odyssée Du flocon à la vague". Cette analyse, portant sur l'ensemble du "périmètre" de l'événement, a permis d'identifier les différents impacts générés par une manifestation de ce genre. C'est grâce à ce retour d'expérience qu'est né cet outil méthodologique qui se veut pratique et adaptable. Il s'inscrit dans une démarche à 360° et permet d'effectuer des choix plus responsables et ancrés dans une démarche de développement durable à chaque étape de l'organisation des événements. C'est également un outil d'évaluation qui permet d'inscrire les événements dans une démarche d'évolution continue et de diffusion de bonnes pratiques.

Résultats et pistes d'amélioration

Appliqué à l'événement de 2011, en coopération avec le Centre de ressources technologique Apesa, le guide a permis d'identifier les impacts et les options de réductions possibles (cf. tableau ci-dessous).

ThèmeImpactSolutions
Alimentation Impact très important sur l'empreinte H2O (jusqu'à 80%), et significatif pour le Bilan Carbone (21%) Réduire les quantités de produits carnés aurait un impact très positif
Privilégier les produits d'origine végétale, locaux et de saison
Transport Impact majoritaire du bilan carbone et large contribution à l'empreinte H2O (notamment sur les impacts d'écotoxicité et d'eutrophisation marine) Privilégier les déplacements en car et en train, transport doux et co-voiturage, afin de limiter au maximum le nombre de voitures
Réduire au maximum les distances de déplacement
Produits distribués A la fois dans le bilan carbone et dans l'empreinte H2O, l'impact de ce poste n'est pas négligeable, même s'il reste moins élevé que celui des postes précédents (17% Bilan carbone, 30% de l'utilisation d'eau et environ 15% des impacts d'écotoxicité) Limiter au maximum la production de produits textiles
Sensibiliser à l'utilisation de papier recyclé, mais surtout veiller à une distribution "responsable" des supports de communication
Hébergement et énergie Ces deux postes de consommation ne participent que dans une moindre mesure aux impacts environnementaux étudiés  


L'analyse de l'existant et la planification des différentes stratégies grâce au Guide Eco-Event permet à tout organisateur de comprendre où intervenir et "prioriser" ses actions pour inscrire son événement dans une démarche d'éco-conception. Plusieurs composantes des événements doivent être analysées, c'est le "périmètre de l'événement" :

1. Accessibilité au site, transports & mobilité

2. Alimentation Eco-responsable

3. Choix du site et mise en œuvre dans l'espace

4. Prévention & gestion des déchets

5. Matériel, infrastructures & équipements

6. Communication & promotion

7. Animation & sensibilisation

8. Hébergement

Ces composantes sont traduites en fiches thématiques avec des préconisations et une évaluation notée, ce qui permet de réaliser un diagnostic de l'événement et de définir les actions à mettre en œuvre.

Toutes ces actions ne peuvent pas être totalement réussies dès la première fois. Il est donc essentiel d'évaluer la démarche en suivant l'évolution des indicateurs présentés tout au long des fiches thématiques. Dès lors, on peut corriger, améliorer, définir de nouvelles priorités et de nouveaux objectifs une fois que les précédents ont été atteints. L'évaluation est aussi un temps privilégié de motivation des acteurs impliqués.

D'ici cet été, l'Association Du flocon à la vague va accompagner des événements dans leur recherche de diminution d'impacts dont trois compétitions sportives co-pilotées avec le Conseil général des Landes, ou encore L'Istery Basque : une course ludique de plus de 3.000 compétiteurs.

Projet complémentaire : le Bilan H2O

Le projet Bilan H20 est un projet de R&D co-financé par l'Agence de l'eau Adour-Garonne. Il a pour but de développer un outil de calcul objectif et dynamique de l'impact d'une organisation (entreprise, collectivités, structure publique…) sur la ressource en eau et en intégrant l'aspect territorial. Ce calcul d'impact se fera en prenant en compte à la fois l'eau du territoire sur lequel est implantée l'organisation et l'eau venant d'autres territoires à travers les achats (eau virtuelle), tant en consommation qu'en pollution.

La zone d'expérimentation est le Bassin versant Adour-Garonne, comprenant les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées ainsi qu'une partie de Poitou-Charentes. Cette zone expérimentale pourrait être étendue aux autres bassins versants selon les résultats d'ici fin 2015.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE