ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -COOPéRATION


Source: www.mediaterre.org, Publication: Wed 03 May 2017

Bientôt, les ambassadeurs climat dans les quartiers de la commune de Bangangté (ouest-Cameroun)


Bientôt, les ambassadeurs climat dans les quartiers de la commune de Bangangté (ouest-Cameroun)


Bientôt, les ambassadeurs climat dans les quartiers de la commune de Bangangté (ouest-Cameroun)

C’est l’une des innovations apportées par la présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA), Célestine Ketcha Courtès, au terme d’une rencontre scientifique en Allemagne et en Belgique, du 24 au 29 avril 2017.

Il s’agit des personnalités qui jouissent d’une certaine popularité dans leurs quartiers respectifs et que la mairie va former en matière de ‘’politiques climat et ville verte’’.

Au terme de cet apprentissage, ces élus (ambassadeurs climat) vont être envoyés dans leurs quartiers pour encourager les populations à porter des initiatives qui, à petits coups, sont financées par la commune.

En effet, la présidente du REFELA, par ailleurs maire de la commune de Bangangté, vient de conduire une importante délégation d'élus locaux à Berlin (Allemagne), dans le cadre d’une rencontre scientifique sur le thème : «Les villes vertes et le développement urbain».

Organisé à l’initiative du REFELA et de la représentation de la Fondation Konrad Adenauer du Cameroun, le programme d'études et de dialogue sur la politique climatique, la sécurité énergétique et la planification urbaine entre dans le cadre du programme de la Fondation Konrad Adenauer, sur les enjeux climatiques et énergétiques en Afrique subsaharienne.

Les villes de Berlin et Essen (Allemagne), Bruxelles (Belgique) ont été retenues pour abriter, pendant cinq jours, les travaux de cette rencontre scientifique.

Le programme préparé par le Dr Oliver Ruppel et Christina Baade était axé sur des rencontres et échanges autour des questions d'atténuation et de lutte contre les changements climatiques et la sécurité énergétique.

Satisfaite de cette autre expédition qui vise à lutter de manière durable contre les dérèglements climatiques, Mme Ketcha Courtès commente : «C'est un sentiment de reconnaissance à l'endroit de la Fondation Konrad Adenauer et au Pr Ruppel, pour nous avoir permis d'ajouter un plus sur des questions climatiques, qui interpellent le monde entier».

Elle ajoute par la suite : «Ce programme m'a permis de découvrir d'autres astuces à moindre coût telles que la nomination des ambassadeurs climat dans les quartiers et l'implication des jeunes dans la lutte contre le réchauffement climatique. J'ai pu découvrir les différents guichets de financement de ces actions. Ce qui a freiné nos pays, c'est le nerf de la guerre. Je rentre très satisfaite de cette mission et heureuse des portes ainsi ouvertes. Des opportunités à saisir pour l’implémentation des actions ville fleurie et verte dans lesquelles Bangangté est engagée».

Les participants à cette mission internationale ont, chacun en ce qui le concerne, partagé des expériences et des bonnes pratiques dans divers domaines.

C’est le cas des latrines écologiques et énergie durable dans les communes gérées par les femmes, en l’occurrence Bangangté.

Il y a eu des rencontres avec des hauts responsables de la Commission Européenne et la visite guidée de la ville verte d’Essen.

La délégation conduite la présidente du REFALA était composée de : Mme Jacqueline Amongin, parlementaire ougandaise; Mme Rita Kosua Awatey, présidente du Forum des femmes élues locales du Ghana; Mme Mariamah Bah Saine, maire adjointe de la commune de Nema Kunku (Gambie) ; Kalisti Lazaro Bukhay, maire d’Arusha (Tanzanie) ; Bernard Gabriel Manyenyni, maire de Harare (Zimbabwe) et Adonis Kamleu Nfota, urbaniste de la commune de Bangangté.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE