ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: Green countries, Publication: Wed 30 Sep 2015

les enjeux de la cop 21 pour la côte d'ivoire


les enjeux de la cop 21 pour la côte d'ivoire


LES ENJEUX DE LA COP 21 POUR LA CÔTE D'IVOIRE

A quelques mois de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris (COP21), la Côte d'Ivoire a organisé fin juillet un Atelier de validation des rapports d’évaluation de la vulnérabilité des impacts des changements climatiques et des mesures d’adaptation de la Côte d’Ivoire sous la Convention cadre des Nations unies (Ccnucc). Une Troisième communication nationale (TCN) relative à l’évaluation de la vulnérabilité aux changements climatiques est en cours de préparation.

Outre la préparation à la COP21 qui se tiendra en décembre, la maîtrise du changement climatique serait devenue un enjeu primordial pour la Côte d’Ivoire. 2014 a été marquée par de nombreuses inondations qui ont endommagé 22% des superficies bananières et un quart de sa production. On aurait recensé 680 mm d’eau en juillet dernier contre 287 en juillet 2013.  Les sinistres causés par les inondations et surtout la destruction des plantations dont plusieurs parcelles de la Société culture bananière sont des preuves des risques de ce changement climatique.

La modification des paramètres climatiques ces trois dernières décennies a occasionné une inadéquation entre les calendriers de la météorologie et des saisons culturales, a-t-il été souligné. Des études de la Sodexam montrent que la saison des pluies s’est raccourcie en moyenne de 10 à 27 jours sur le littoral avec un retard de démarrage de deux semaines en moyenne. A l’intérieur du pays, on observe une réduction de la longueur de la saison de 10 à 20 jours dans le Nord, de 20 à 30 jours dans le Sud intérieur et de 10 à 28 jours au Centre. Les retards de démarrage de la saison varient d’une à deux semaines selon la localité.

A cela il convient d’ajouter les menaces de famine qui se traduisent par la prolongation des périodes de soudure, les déplacements saisonniers des paysans en quête d’espaces plus accueillants et la modification des habitudes culturales.

Notons que le ministère de l’Environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable (Minesudd), qui a en charge la question des changements climatiques, a créé en 2012 un Programme national d’atténuation des gaz à effet de serre et d’adaptation aux changements climatiques (PNCC).

La Stratégie nationale de lutte contre les changements climatiques 2015-2020 en Côte d’Ivoire a pour objectif de formuler une stratégie incitative, à définir un cadre de développement opérationnel et systémique, à identifier un plan d’actions et d’instruments qui permettent à l’administration ivoirienne, aux opérateurs économiques et  à la société civile de transformer les défis du changements climatique en opportunités.

 

Sylvere KOUAKOU


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE