ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: www.rse-magazine.com, Publication: Sun 23 Oct 2016

Une ONG collecte 80.000 déchets dans le bassin de l'Adour


Une ONG collecte 80.000 déchets dans le bassin de l'Adour


Une ONG collecte 80.000 déchets dans le bassin de l'Adour Pollution: 80.000 déchets collectés par l'ONG Surfrider dans le bassin de l'Adour L'ONG Surfrider a décidé de collecter des déchets sur plusieurs zones situées dans le bassin de l’Adour. Elle a ainsi créé huit points de collecte, situés depuis la source de l'Adour jusqu’à son embouchure, collectant ainsi près de 80.000 déchets. « Environ 80.000 déchets, pour la plupart en plastique, ont été collectés depuis avril 2014 en plusieurs endroits de l'Adour (Bassin aquitain) et de deux de ses affluents » peut-on lire dans le communiqué de l'ONG Surfrider. Des détritus dus à l’incivilité « Sur ces déchets ramassés d'avril 2014 à août 2016, 87,2% sont du plastique, 2,9% du métal, 1,7% du verre et 1,9% des déchets sanitaires et médicaux, 6,3% d'autres substances (tissu, papier, céramique, polluants divers) » explique un article en ligne du journal Sciences et Avenir, d’après les informations de l’ONG qu’elle détaille dans une enquête. Surfrider a expliqué que l’objectif de cette enquête était de « comprendre l'origine des déchets dans les rivières pour mieux lutter contre leur prolifération. » Pour l’ONG, « cette accumulation de détritus est due à des "incivilités", des "problèmes au sein des stations d'épuration" et aux décharges, sauvages ou légales. » Elle ajoute : « Lors de notre enquête, nous avons découvert de nombreux écueils en termes de réglementations et de gestion de certaines décharges, possédant pourtant des autorisations en règle. » L’article ajoute que « selon Antoine Bruge, responsable du projet, de petites communes peinent à gérer des décharges autrefois prises en charge par un regroupement de communes, et aujourd'hui fermées. Elles ont du mal à trouver des financements pour les entretenir correctement, explique-t-il, citant l'exemple d'une ancienne décharge située près de Pau qui a été emportée par une crue du Gave, entraînant la pollution de la rivière. » Gilles Asenjo, président de Surfrider Foundation Europe, assure dans un communiqué : « Un déchet jeté dans le lit d'un cours d'eau, c'est un déchet qui se dirige vers l'océan », ajoutant qu’il est urgent d’ « agir dès l'amont pour stopper » cette pollution. Lire l’intégralité de l’article de Sciences et Avenir ici.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE