ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -JEUNESSE


Source: www.onuci.org, Publication: Fri 01 Apr 2016

Adjamene : la jeunesse demande l’appui de l’ONUCI pour aider au renforcement de la cohésion sociale au sein des populations


Adjamene : la jeunesse demande l’appui de l’ONUCI pour aider au renforcement de la cohésion sociale au sein des populations


Adjamene : la jeunesse demande l’appui de l’ONUCI pour aider au renforcement de la cohésion sociale au sein des populations

« Je ne suis pas à l’aise dans mon village car il y a deux clans. Je veux pouvoir aller d’un bout du village à un autre sans être inquiété. Je vous en prie, venez nous aider à réunifier notre village  » : c’est le cri de cœur d’Éric Bledy, un jeune du village d’Adjamené.

Il l’a lancé à la délégation onusienne venue dans ce village de la sous-préfecture de Grand Bereby, à 18 km à l’est de San Pedro, dans le cadre de la caravane de sensibilisation dénommée ONUCI Tour, organisée le mercredi 30 mars 2016 par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Pour répondre à l’inquiétude du jeune Eric Bledy, la Chef de la délégation onusienne, Marta Romero, a rappelé que les Nations Unies seront toujours aux cotés des populations pour les aider à aller vers la réconciliation vraie, à la cohésion sociale. Elle a également promis qu’une délégation de l’ONUCI viendrait très prochainement pour écouter les parties en conflit afin de trouver ensemble « un terrain d’entente pour le bonheur de tous et pour un village réunifié et plus fort ».

Les questions relatives au respect de la chefferie traditionnelle, à la nécessité de la cohésion sociale, à la protection des droits des femmes et des enfants, à la scolarisation de la jeune fille et à la collaboration avec les forces de sécurité pour la protection des civils ont été au menu des échanges entre les Nations Unies et les populations d’Adjamené, environ 250 personnes, hommes et femmes, leaders communautaires, chefs de quartier et chefs religieux, présidents d’associations de jeunesse et de femmes.

Les composantes Police des Nations Unies, Information publique, Droits de l’Homme, Affaires civiles, Contingent nigérien de la Force ainsi que le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) ont aussi saisi l’occasion pour présenter leurs mandats respectifs.

Gnakoui Paul, chef d’une des communautés vivant à Adjamené, a salué la Mission des Nations Unies pour cette activité de sensibilisation. «  Je vous remercie d’être venus nous parler de paix, de cohésion sociale car nous avons besoin d’être sensibilisés sur ce sujet, pour le bonheur de tous, à Adjamené. Merci pour tous les conseils que vous avez bien voulu nous prodiguer pour notre propre bien  », a-t-il indiqué.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE