ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: Green countries, Publication: Sat 13 Aug 2016

Côte d'ivoire: le ministre des eaux et forêts annonce de nouvelles dispositions


Côte d'ivoire: le ministre des eaux et forêts annonce de nouvelles dispositions


CÔTE D'IVOIRE: LE MINISTRE DES EAUX ET FORÊTS ANNONCE DE NOUVELLES DISPOSITIONS

Ainsi, pour le nouveau découpage géographique, le nombre des directions régionales qui, auparavant, était de 12 vont passer à 31. Les directions départementales à 106, les postes frontières à 197. On note également, la suppression des cantonnements forestiers.

Louis-André Dakoury-Tabley, ministre des eaux et forêts, a bouclé sa série de rencontres de moralisation et de normalisation du secteur des eaux et forêts, le jeudi 4 août dernier à San Pedro.

Recevant pour cette fin de tournée les directions régionales de San Pedro et de Gagnoa, à la grande salle de réunion de l’hôtel Dégny Plage, le ministre, dans un point de presse, a dégagé les grandes lignes de la politique générale en vue d’une redynamisation du secteur et a annoncé certaines dispositions.

Selon le premier responsable de ce département ministériel qui a en charge le secteur des eaux et forêts, il y avait un dysfonctionnement au sein dudit ministère. « Quand je suis arrivé eaux et forêts, je me suis rendu compte qu’il y avait un dysfonctionnement au niveau des hommes. Ils travaillaient sur un dispositif administratif qui n’était pas adéquat. C’est pourquoi, nous avons décidé de normaliser les directions régionales pour une grande efficacité. », a-t-il dit.

Ainsi, pour le nouveau découpage géographique, le nombre des directions régionales qui, auparavant, était de 12 vont passer à 31. Les directions départementales à 106, les postes frontières à 197. On note également, la suppression des cantonnements forestiers.

Le ministre des eaux et forêts, tout en rappelant les missions première de son département qui sont de protéger l’eau, la forêt et la faune, a signifié que jusque-là, ces trois secteurs étaient dirigés par une seule direction générale. Elle était donc lourde et inopérante selon lui. Désormais, il y aura, dit-il, une direction pour les eaux, une pour la forêt et une autre pour la faune. « Les espaces à gérer sont trop grands. Le ratio est immense. On parle au niveau de la Sodefor, d’un agent pour 5000 hectares, cela est surréaliste. Il était donc nécessaire de faire un maillage plus important du territoire, pour une meilleure surveillance et un aménagement du secteur mieux maitrisé. » Argue-t-il.

Parlant de la moralisation du secteur, le premier responsable des eaux et forêts de Côte d’Ivoire, dit avoir appelé ses collaborateurs à un changement de mentalité. « Je vous invite à un changement de mentalité. Il faut se mettre au service des eaux et forêts et non à son propre service. ». Ce faisant, il a évoqué le plan de carrière pour les agents, ce qui est pour lui, autant d’acquit pour que cesse les fraudes. Avant d’afficher sa satisfaction pour cette tournée, qui a démarrée depuis le mois de mai dernier et qui l’aurait permis d’échanger avec ses collaborateurs.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE