ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -ENVIRONNEMENT


Source: www.environnement.gouv.ci, Publication: Tue 13 Oct 2015

Côte d'ivoire: OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DE LA COMOÉ : L’étude de faisabilité est prête


Côte d'ivoire: OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DE LA COMOÉ : L’étude de faisabilité est prête


CÔTE D'IVOIRE: OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DE LA COMOÉ : L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ EST PRÊTE

Le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO a assisté, ce Mardi 06 Octobre 2015, à NSA-HÔTEL à Grand-Bassam, à la Cérémonie de présentation des résultats de l’étude de faisabilité de l’ouverture de l’embouchure du fleuve COMOE à Grand-Bassam. Ces études menées par des experts internationaux ont été présentées au Ministre et aux populations de la Région, représentées par une forte délégation des Rois et chefs traditionnels.
Le processus d’ouverture de l’embouchure du Fleuve Comoé, à Grand-Bassam, avance à grand pas. Les experts Hollandais commis à l’étude ont, au cours de cet atelier, présenté le schéma technique et opérationnel pour l’ouverture définitive.
A cette occasion, M. Willem KROONEN, Chef de Projet à la Royal HaskoningDHV a, dans un premier temps, présenté les causes de la fermeture et les études scientifiques qui ont débouché sur la proposition d’un schéma d’ouverture de cette embouchure. Selon l’expert, avant 1951, l’embouchure n’avait aucun problème à curer son chenal. C’est avec l’ouverture du Canal de Vridi en 1951 que le débit par l’embouchure chute de 1/3 et que l’ensablement par la dérive littorale commence. Dès lors, plusieurs tentatives d’ouverture se sont soldées par des échecs, notamment en 1987, 1992, 1997, 1998 et 2001.
Devant les nombreux désagréments occasionnés par cette fermeture au niveau des populations riveraines et des opérateurs économiques, le Gouvernement du Président Alassane OUATTARA a décidé de faire de l’ouverture pérenne de cette embouchure une priorité. Ainsi dès 2011, une mission conduite par le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO s’est rendue aux Pays-Bas. Cette mission a été suivie d’une étude de préfaisabilité confiée au groupement néerlandais UNESCO-IHE/Deltares/ Royal HaskoningDHV. Le Gouvernement Ivoirien a, ensuite, donné son quitus pour l’ouverture pérenne, à l’aide de 2 épis qui ont été la base de l’étude de faisabilité menée par groupement néerlandais.
Le Professeur Dano ROELVINK, Chef de l’unité d’ingénierie des côtes et de développement des ports du Département des Sciences et d’Ingénierie de l’Eau de l’institut UNESCO-IHE, a présenté le modèle à mettre en œuvre dans le cadre de l’ouverture pérenne. Ce modèle propose la construction de 2 épis protégés par de larges blocs (tels que des acropodes) et des systèmes de protection des berges.
L’objectif sera de bloquer le transport sédimentaire littoral et pérenniser l’ouverture par le renforcement du cordon dunaire Côté Est par sable du chenal. Cette ouverture favorisera, outre la réduction de l’érosion côtière et l’amélioration de la pêche, activité principale de la Région, un effet important dans la destruction des Végétaux Aquatiques Envahissants (VAE). Cette destruction des Végétaux Aquatiques Envahissants (VAE) résultera de l’augmentation de la Salinité de l’eau du fait du contact entre les eaux de l’Océan et celles du fleuve Comoé et de la lagune Ebrié, avec des effets positifs particuliers, sur la qualité d’eau de cette Lagune. Une étude d’impact environnemental et social a ,également, permis d’informer les parties prenantes et de recueillir leurs avis, préoccupations et recommandations sur le projet.
Prenant la parole après les présentations des experts, le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, Docteur Rémi ALLAH-KOUADIO a salué et félicité ces experts pour la haute qualité du travail en révélant, par ailleurs, que cette équipe de spécialiste Hollandais fait partie des meilleurs au monde dans le domaine de l’ingénierie des côtes et de l’eau. Ces spécialistes ont travaillé de concert avec les experts ivoiriens du domaine, pour affinée cet étude de faisabilité. Le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO s’est également félicité de l’ouverture prochaine de cette embouchure « nécessaire à la quiétude et aux conditions de vie acceptable de cette zone ». Il a, par ailleurs, révélé que les financements sont déjà trouvés dans le cadre de la coopération Ivoiro-Marocaine.
Le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO a, donc, exhorté les populations à adhérer au projet qui entre dans sa dernière phase, à savoir, le début effectif des travaux de construction des infrastructures.
Ces travaux de construction démarreront très bientôt et sont prévus pour une durée de six mois, selon les experts hollandais.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE