ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -JEUNESSE


Source: news.ecowas.int, Publication: Sat 20 Dec 2014

LA PROMOTION 2014 DES JEUNES ENTREPRENEURS DE LA CEDEAO REÇOIT SES ATTESTATIONS A PORTO-NOVO


LA PROMOTION 2014 DES JEUNES ENTREPRENEURS DE LA CEDEAO REÇOIT SES ATTESTATIONS A PORTO-NOVO


Soixante-quatre jeunes filles et garçons venus de dix Etats membres de la CEDEAO ont reçu ce mardi 16 décembre 2014 à Porto-Novo, la capitale béninoise, leurs attestations au terme d’une session de renforcement de capacités d’un mois organisée par le Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO (CDJS/CEDEAO).

La cérémonie, présidée par le ministre béninois de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Safiou Idrissou Affo, s’est déroulée au Centre Songhaï de Porto-Novo, en présence notamment du représentant du directeur général de ce centre, Martin Voglozin, et du directeur du CDJS/CEDEAO, Francis Chuks Njoaguani, représentant la commissaire de la Commission de la CEDEAO chargée des Affaires sociales et du Genre, Dr Fatimata Dia Sow.

Pour cette formation démarrée le 17 novembre 2014, les soixante-quatre stagiaires, dont 41 garçons et 23 filles, se sont employés sous l’encadrement des techniciens du Centre Songhaï, à renforcer leurs capacités entrepreneuriales et à approfondir davantage leurs connaissances théoriques et pratiques dans divers secteurs de production tels que l’agriculture, l’élevage, la transformation agroalimentaire et l’artisanat.

Pour l’édition 2014 de cette session de formation, les candidats sont venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Sénégal et du Togo. Les autres Etats membres n'ont pas envoyé de représentants.

Au nom de la commissaire de la Commission de la CEDEAO chargée des Affaires sociales et du Genre, le directeur du CDJS/CEDEAO a eu une pensée particulière pour les jeunes de la Guinée, du Libéria, de la Sierra Leone et d’autres horizons fauchés par la maladie à virus Ebola. Il n’a pas oublié non plus le jeune nigérian de la promotion Songhaï 2013, décédé à Cotonou, au Bénin, en novembre 2013 alors qu’il rentrait dans son pays à l’issue de la session.

Francis Chuks Njoaguani a d’ailleurs fait observer une minute de silence en la mémoire de tous ces disparus, et émis le souhait que la fièvre Ebola soit vaincue et éradiquée par la communauté internationale et qu’aux prochaines éditions du programme, les jeunes de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, aujourd’hui absents, soient au rendez-vous.

S’adressant au ministre béninois de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, il a rappelé les mesures d’accompagnement que les gouvernements des différents Etats membres de la CEDEAO doivent prendre en faveur des jeunes afin qu’ils puissent participer pleinement à l’action collective de développement de leurs pays.

Ces mesures vont de la création d’un cadre réglementaire favorable aux affaires dans lequel les jeunes entrepreneurs peuvent mener à terme leurs initiatives jusqu’à la mise en place de mécanismes nationaux et régionaux pour un appui financier aux projets de ces derniers en passant par le renforcement de leurs capacités entrepreneuriales, notamment dans le secteur rural et au niveau de la jeunesse féminine.

 

Pour le ministre béninois de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, la promotion de l’entrepreneuriat agricole des jeunes au Bénin s’inscrit dans le cadre des solutions idoines apportées par le gouvernement béninois aux besoins exprimés par les jeunes

 

C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’au titre de l’année 2014, a indiqué Safiou Idrissou Affo, que le chef de l’Etat béninois a mis en place 33 mesures exceptionnelles et urgentes pour l’emploi des jeunes du Bénin.

Il a saisi l’occasion pour exhorter les jeunes ouest-africains à jouer leur partition dans la lutte contre le chômage et la réduction de la pauvreté dans l’espace communautaire. «A l’issue de cette formation, les bénéficiaires doivent se considérer comme des ambassadeurs dont la mission sera de créer des emplois pour d’autres jeunes dans nos pays respectifs», a conclu M. Affo.

Auparavant, le porte-parole des récipiendaires, Justice Frimpong Manso, du Ghana, et le représentant du directeur général du Centre Songhaï de Porto-Novo, Martin Voglozin, ont fortement loué les actions de la CEDEAO en faveur de l’intégration régionale ainsi que la bonne collaboration entre le CDJS/CEDEAO, dont le siège est à Ouagadougou, au Burkina Faso, et la structure hôte.

Ils ont notamment salué l’initiative du CDJS/CEDEAO visant à regrouper des jeunes de l’espace communautaire en vue de renforcer leurs capacités entrepreneuriales et leurs compétences professionnelles dans divers secteurs de production.

La cérémonie s’est achevée par la remise d’attestations aux lauréats qui, la veille déjà, ont présenté leurs plans d’affaires devant un jury.

Les sessions de renforcement de capacités au profit des jeunes ouest-africains, faut-il le rappeler, sont organisées chaque année et ce, depuis 2007, au Centre Songhaï de Porto-Novo par le CDJS/CEDEAO. Elles ont permis à ce jour la formation de 569 jeunes entrepreneurs dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la transformation agroalimentaire et de l’artisanat.

Elles s’inscrivent dans la dynamique de l’emploi des jeunes et se proposent, entre autres, de renforcer les capacités d’entrepreneurs de ces derniers, de contribuer à leur insertion socioprofessionnelle, d’accroître leur employabilité, d’appuyer leurs projets et de favoriser le développement de partenariat entre eux.


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE