ENTREPRISES CITOYENNES

Premier site africain dédié au développement durable

DEVELOPPEMENT -COOPéRATION


Source: www.rse-et-ped., Publication: Thu 22 Jan 2015

« La dignité pour tous d’ici à 2030 : éliminer la pauvreté, transformer nos vies et protéger la planète – Rapport sur le programme de développement durable pour l’après-2015″


« La dignité pour tous d’ici à 2030 : éliminer la pauvreté, transformer nos vies et protéger la planète – Rapport sur le programme de développement durable pour l’après-2015″


« LA DIGNITÉ POUR TOUS D’ICI À 2030 : ÉLIMINER LA PAUVRETÉ, TRANSFORMER NOS VIES ET PROTÉGER LA PLANÈTE – RAPPORT SUR LE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR L’APRÈS-2015″

Voici les éléments essentiels du rapport concernant les objectifs post-2015 (ODD – Objectifs de développement durable) et le rôle des acteurs économiques :

« …Il s’agit d’esquisser ici la marche à suivre pour permettre à chacun de vivre dans la dignité d’ici 15 ans…On trouvera ci-après un programme de développement durable universel et porteur de changement, reposant sur les droits et centré sur l’être humain et la planète

Objectifs de développement durable

Objectif 1
Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

Objectif 2
Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable

Objectif 3
Donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges

Objectif 4
Veiller à ce que tous puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Objectif 5
Réaliser l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

Objectif 6
Garantir l’accès de tous à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Objectif 7
Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable

Objectif 8
Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

Objectif 9
Mettre en place une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

Objectif 10
Réduire les inégalités entre les pays et en leur sein

Objectif 11
Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Objectif 12
Instaurer des modes de consommation et de production durables

Objectif 13
Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions*

Objectif 14
Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

Objectif 15
Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Objectif 16
Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes

Objectif 17
Revitaliser le partenariat mondial au service du développement durable et renforcer les moyens de ce partenariat

Les six points clefs

Les six points clefs proposés doivent structurer et consolider le programme, et garantir qu’il ne trahit ni la façon de voir des États Membres ni leur ambition, et qu’il est applicable au niveau national :
a) dignité : en finir avec la pauvreté et lutter contre les inégalités;
b) êtres humains : garantir à tous l’accès à la santé et au savoir et donner toute leur place aux femmes et aux enfants;
c) prospérité : développer une économie forte qui profite à tous et favorise le changement;
d) planète : protéger les écosystèmes dans l’intérêt de toutes les sociétés et des générations futures;
e) justice : favoriser l’édification de sociétés sûres et pacifiques et la mise en place d’institutions solides;
f) partenariat : faire jouer la solidarité mondiale au service du développement durable…

Prospérité : développer une économie forte qui profite à tous et favorise le changement

72. La croissance économique devrait conduire à une prospérité partagée. C’est en fonction du degré auquel elle permet de satisfaire les besoins de la population, de manière durable et équitable, que se mesure la force d’une économie. Nous avons besoin d’une croissance inclusive, fondée sur le travail décent, l’offre de moyens de subsistance durables et la hausse des revenus réels de tous, dont le PIB seul ne saurait être garant et qui se mesure aussi en termes de bien-être humain, de viabilité et d’équité. Ce sera la marque de notre succès économique que de veiller à ce que toutes les personnes, y compris les femmes, les handicapés, les jeunes, les personnes âgées et les migrants, puissent obtenir un emploi décent, bénéficient d’une protection sociale et aient accès aux services financiers.

73. L’innovation et les investissements dans des infrastructures, des villes et des établissements humains durables et résilients, dans l’industrialisation, les petites et moyennes entreprises, l’énergie et la technologie peuvent permettre à la fois de créer des emplois et d’inverser des tendances préjudiciables du point de vue de l’environnement. Il est indispensable de pouvoir compter sur un secteur privé correctement réglementé, responsable et profitable pour créer des emplois, garantir des salaires correspondant au minimum vital, assurer la croissance et financer les programmes publics. Il faudra adopter de nouveaux modes de fonctionnement pour créer de la valeur partagée et poser le socle d’économies durables qui profitent à tous.

74. Les ressources naturelles dont regorge la planète représentent aussi de formidables possibilités économiques, si leur exploitation ne se traduit pas simplement en croissance du PIB mais en prospérité partagée. Les approches durables en matière d’aménagement du territoire (y compris en ce qui concerne la gestion de l’agriculture et des forêts), d’industrialisation (notamment les capacités de fabrication et de production) et d’accès aux ressources en énergie et en eau et aux services d’assainissement sont des facteurs clefs pour permettre une production et une consommation durables et la création d’emplois, ainsi qu’une croissance durable et équitable. De telles approches permettent de gérer durablement les ressources naturelles en atténuant des changements climatiques.

Planète : protéger les écosystèmes dans l’intérêt de toutes les sociétés et des générations futures

75. Pour respecter nos limites planétaires, nous devons nous attaquer aux changements climatiques selon le principe de l’équité, mettre un terme à l’appauvrissement de la diversité biologique et remédier à la désertification et à la surexploitation des terres. Nous devons protéger la faune, préserver les forêts et les montagnes et réduire les risques de catastrophe en misant sur la résilience. Nous devons protéger nos océans, nos mers, nos rivières et l’atmosphère, qui sont notre patrimoine mondial, et faire régner la justice climatique. Nous devons garder à l’esprit l’impératif de viabilité en ce qui concerne l’agriculture, les pêcheries et les systèmes alimentaires; la gestion des ressources en eau et des déchets et produits chimiques; le recours à des sources d’énergie renouvelables et plus efficaces; la nécessité de découpler la croissance économique de la dégradation de l’environnement, la promotion de l’industrialisation et la mise en place d’infrastructures résilientes; l’adoption de nouveaux modes de consommation et de production; et la gestion des écosystèmes marins et terrestres et l’exploitation des terres.

76. C’est le développement durable qui est en jeu puisque le réchauffement du système climatique est désormais indéniable et que les activités humaines en sont la cause principale. Nous devons contenir l’augmentation de la température mondiale en deçà des 2 oC pour éviter que les changements climatiques aient des effets complétement dévastateurs. Les deux grandes sources de dioxyde de carbone, principal moteur des changements climatiques d’origine humaine, sont les utilisations de combustibles fossiles et la déforestation. Une nouvelle hausse des températures aurait probablement des impacts gravissimes, généralisés et irréversibles. Plus nous repoussons l’adoption de modes de production et de consommation durables, plus cher sera le prix à payer pour régler le problème et plus grandes seront les difficultés technologiques. Toutefois, nos efforts d’adaptation peuvent nous permettre de réduire certains risques et de limiter l’impact des changements climatiques. Il est urgent de conclure un réel accord universel sur le climat avant la fin de 2015…

103. Les cadres réglementaires, les mesures incitatives et les indicateurs de risque et de rendement qui déterminent les investissements privés et les modèles de rentabilité, ainsi que les politiques publiques d’achats, doivent prendre en compte les objectifs de développement durable.

104. Tous les pays doivent envisager d’adopter des politiques qui encouragent les investissements privés responsables dans le développement durable et obligent les entreprises à leur rendre compte de leurs activités économiques, écologiques et sociales et des mesures qu’elles prennent pour améliorer leur mode de gouvernance, et de réformer la réglementation de manière à ce que les incitations accordées aux investisseurs aillent dans le sens des objectifs de développement durable. Il faudra prévoir des périodes de transition et une assistance technique à cette fin, en particulier pour les petites et moyennes entreprises.

105. Nous devons veiller à mettre les politiques d’investissement en conformité avec les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, les normes essentielles de l’Organisation internationale du Travail et les règles environnementales en vigueur à l’Organisation des Nations Unies. Dans le cadre de ces politiques, nous devons également déterminer le juste milieu entre les préférences des investisseurs et les besoins des populations des pays dans lesquels ils opèrent. »

Ressources complémentaires

Action 2015, faits marquants, nouvelles
ONU

Site ressources de l’ONU sur les Objectifs de développement durable
ONU

The World We Want
Ressources et possibilités d’engagement

Les transformations des modèles agricoles dans l’agenda du développement après 2015 : implications pour l’aide publique au développement (APD)
IDDRI, juin 2014

L’Aide publique au développement française et la mise en œuvre de l’agenda post-2015 du développement : quelles priorités de recherche et d’actions en matière de santé ?
IDDRI, novembre 2014


Commentaires

PARTENAIRES

INSCRIVEZ-VOUS

Newsletter
Recevez nos infos et nouveautés

AEJCI - Concours GHO

LE BUZZ DU DD


NOUS SUIVRE